La chronique des arts et de la curiosité — 1910

Page: 94
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1910/0104
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
94

LA CHRONIQUE DES ARTS

menclature .chronologique de ses œuvres; — de

L. Augé deLassus sur le peintre Jacques Wagrez.
(Février). — Articles de M. Louis de Lutèce sur

les peintres P.-Gaston Rigaud (3 reprod. d’œuvres)
et Sérusier.

(Mars). — Notes liturgico-arcliéologiques sur
la Garde de la sainte Réserve eucharistique, par

M. Lechevalier-Pidoux (article terminé dans les
livraisons de septembre, octobre et novembre).

(Avril). — Les Portraits de Jeanne d'Arc, par
M. A. M. (3 fig. et 1 planche).

(Mai). — L’Art religieux du Moyen âge en
France (à propos des livres de M. Mâle), par
M. Paul Lacoste.

(Juin à octobre). — Notice de M. Henry Cochin
sur le peintre dominicain le P. Besson, dont M. A.
Pératé a parlé récemment aux lecteurs de la Ga-
zette (2 planches).

(Novembre). — Les Débuts de la Renaissance

(i fig-)-

(Décembre). — Quelques notes d’histoire et d’es-
thétique sur l’image de piété, par M. Maurice
Denis ; — notice sur le compositeur Charles
Bordes, récemment décédé, par M1Ie E. G., — et
étude sur la représen tation de la Madone à travers
les âges (3 fig. et 1 planche).

O Le Mois littéraire et pittoresque (mars). —
Excellente étude de M. Abel Fabre sur le gothique
du.Midi : ses caractères particuliers, ses princi-
pales créations (avec 7 fig. d’après les cathédrales
Sainte-Cécile d’Albi, Saint-Nazaire de Béziers,
Saint-Just de Narbonne, Notre-Dame de Rodez).

V Images du Musée Alsacien (1909, n° 3). —
Basdepaysanne tricotés à la main (Basse-Alsace);

— La Famille Rausch- Wiedemann, de Strasbourg
(aquarelle, vers 1790, repr. en couleurs); — Objets
de culte Israélites: guide-main; — Cuisine à
Pfulgricsheim.

(N° 4). — Chomibre de paysan à Pfulgriesheim;

— Hangar à Iloerdt; —- Cour de ferme à Pful-
griesheim; — Tabliers et bonnets de coton brodés.

(N° 5). — La Famille Zog-Ferrazino, de Stras-
bourg (peinture à l’huile, 1795, reprod. en cou-
leurs) ; — Chambre de paysan à Pfulgriesheim;

— Vieux puits à KirwilAer ; — Objet de culte
Israélite : « bouclier de David » (planche en cou-
leurs).

(N° 6). —E ng veiller ; — Jeune fille de Schleithal
(planche en couleurs); — Cour de ferme à Pful-
griesheim; — Objets de culte Israélites : lampes
de chanoukah.

(1910, n° 1). —Procession à Meistratzheim; —
Costume de bourgeoise de l'époque Louis XVI; —
Cour de la maison Sattler à Riquewihr ; — Lam-
pes de chanoukah.

BIBLIOGRAPHIE

Edouard Chavannes. — Mission archéologique
dans la Chine septentrionale. Paris, Leroux,
1909. 2 albums in-4° de 388 planches en photo-
typie.

Voici apparaître un des premiers grands travaux
d approche qui nous permettront de voir un peu
clair dans l’archéologie chinoise.

Après son beau travail sur la sculpture en Chine
au temps des deux dynasties Han, M. E. Cha-
vannes nous donne les résultats de sa seconde mis-
sion en Chine au cours de 1908. L’abondance des
matériaux, leur intérêt, leur beauté même, font des
deux albums de planches un répertoire de monu-
ments infiniment précieux, pour l’histoire de la
sculpture en Chine sous les dynasties Weï et Tang,
du ve au viii6 siècle de l’ère. Nous attendons im-
patiemment le volume de texte qui dans un an
nous expliquera ces monuments.

G. Migeon-

Stephen Bushell. — L’Art Chinois, traduit de
l’anglais et aDnoté par H. d’Ardexne de Tizac.
Paris, Ii. Laurens, 1910. Un val. in 8°, 358 p.,
av. 240 grav.

U Art Chinois, de Stephen Busliell, paru jadis
en deux volumes dans la série des Ilandbooks que
le « Board of Education » de Londres consacra
aux collections du musée de South Ivensington,
n’a pas encore été remplacé par un ouvrage de
critique vraiment scientifique, où toutes les ques-
tions archéologiques de cet art complexe se trou-
vent, je ne dis pas approfondies, mais même ef-
fleurées. D’ailleurs, c’est à peine d’hier que ces
questions se trouvent posées. C’est assez dire que
certains chapitres de l’ouvrage de Bushell sont de-
meurés creux.

Comme c’est l’ouvrage général sur l'art chinois
qui est encore le plus utile à consulter, M. d’Ar-
denne de Tizac, le très actif conservateur du
Musée Gernuschi, a bien fait de le traduire — et
j’admire le soin scrupuleux et la conscience avec
lesquels il s’est mis au courant des plus récents
travaux particuliers que Bushell n’avait pu con-
naître, ou avait mal interrogés. Les notes abon-
dantes au bas des pages, toujours précises et net-
tes, ont singulièrement augmenté l’intérêt du livre
de Bushell.

L’illustration est demeurée ce qu’elle était, très
insuffisante, Bushell n’ayant visé en général que
les objets du musée de Ivensington, et l’on sait
que ce n’est guère là qu’on peut le mieux juger de
la grandeur, de la beauté et de l’intérêt de l’art
chinois en couleurs.

G. Migeon.

Die deutsche Keramik in der Sammlung Fig-
dor, von Alfred Walcher von Moltheim.
Wien, Artaria. In-4°, 108 p. av. 145 fig. et 2
planches.

Comme elle avait déjà fait pour les meubles an-
ciens de la riche collection Figdor, de Vienne, la
direction de la revue autrichienne Kunst und
Kunsthandwerk vient d’éditer en un luxueux ti-
rage à partrinrportante étude que M. A. Walcher
von Moltheim consacrait naguère, dans ses colon-
nes, à une autre partie, non moins remarquable,
de cette collection : la céramique allemande.

C’est une des plus belles suites qui existent,
moins pour la quantité des œuvres que pour l’in-
térêt exceptionnel qu’offrent aux historiens de la
céramique du Moyen âge et de la Renaissance
des pièces très rares de forme ou de coloration,
appartenant non seulement à des groupes célèbres
comme les grès de Siegburg ou Raeren, mais en-
core à des séries plus spéciales, produits de fa-
briques locales, tels que les cruches ou les car-
loading ...