La chronique des arts et de la curiosité — 1910

Page: 209
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1910/0219
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N» 27. - 1910.

BUREAUX: 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e)

30 Juillet.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l’abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.

Départements. 12 fr.

ILe isriainaéro

Étranger (Etats faisant partie de

l’Union postale)
O fr. 2 5

15 fr.

PROPOS DU JOUR

a place des Victoires, en faveur de
laquelle nous avons si souvent
réclamé ici, est menacée d’un dan-
ger nouveau. Selon les projets
municipaux, la rue Vide-Gousset devrait dis-
paraître et la rue Notre-Dame-des-Victoires
serait prolongée à travers les immeubles qui
lui font face. Ce serait pour la charmante
place conçue par Mansard et si pleine de sou-
venirs le coup de grâce.

Tout le monde sait combien depuis un siè-
cle les maisons qui environnent la statue de
Louis XIV ont été peu respectées. Elles
avaient tous les titres aux soins de la posté-
rité : l’une avait été habitée par Bossuet; une
autre par Mme de la Sablière, l’hôtesse de
Jean de La Fontaine; les moins illustres se
recommandaient encore à l’attention par leur
décoration et leur style. Mais peu à peu,
sous prétexte d’alignement ou de percées
nouvelles, l’ordonnance première de la place
a subi des atteintes graves. Aujourd’hui l’en-
vahissement des façades par les enseignes
commerciales, l’apparition de laids immeu-
bles modernes l’ont défigurée. Si on laisse
encore certains propriétaires élever, comme
■on le dit, des maisons de rapport, et si l’on
permet la destruction de quelques construc-
tions anciennes pour faire place à une rue
neuve, c’est dire qu’on accepte la disparition
définitive de la place.

Le Conseil municipal paraît s’être ému de
celte perspective, et on ne saurait trop le
louer de cette émotion. Il y a longtemps que
cette place des Victoires aurait dû paraître
digne d’être mieux protégée ; du moins est-il
encore possible de sauver ce qui en subsiste.
Un mémoire de M. Bonnier, architecte voyer,

fait connaître avec beaucoup de précision à
la municipalité l’état du problème. La Ville
pourra dans l’avenir racheter les immeubles
surélevés et les ramener au plan primitif.
Dès à présent, elle doit s’occuper de prolon-
ger la rue Notre-Dame-des-Victoires sans
rien détruire ; elle doit, pour arriver à ce ré-
sultat, établir des guichets sous les hôtels et
laisser des passages comme on en voit place
des Vosges. Les nécessités de la voirie seront
ainsi ménagées; les intérêts artistiques, que
l’administration ne devrait jamais oublier,
seront sauvegardés.

NOUVELLES

*** Ont été inaugurés pendant la dernière
quinzaine :

Le dimanche 17 juillet, à Vestric-et-Candiac
(Gard), un monument à la mémoire de Mont-
calm, œuvre du statuaire Léopold Morice et
de l’architecte Chabert ;

Le même jour, à Toulon, un buste du pein-
tre Vincent Courdouan, œuvre du sculpteur
Guglielmo Lange ;

Le samedi 23 juillet, au Prytanée militaire
de La Flèche, un monument, œuvre du
statuaire Paul Pompon, à la mémoire du
sous-lieutenant Rietard et des « brutions »
morts à l’ennemi.

*** Par décrets en date du 21 juillet 1910,
pris sur la proposition du ministre de l’Ins-
truction publique et des Beaux-Arts, ont été
nommés conservateurs adjoints:

Du département des peintures, des dessins
et de la chalcographie du musée national du
Louvre, M. Jean Guiffrey;

Du département des objets d’art du Moyen
âge, de la Renaissance et des temps moder-
nes du même musée, M. J.-J. Marquet de
Vasselot.

Du musée national du Luxembourg, M.
Charles Masson.
loading ...