La chronique des arts et de la curiosité — 1910

Page: 234
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1910/0244
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
234

LA CHRONIQUE DES ARTS

teur de musique, vient d’être promu officier
de la Légion d’honneur.

*** Le compositeur Lenepveu, qui vient
de mourir, a légué au musée du Louvre son
portrait par le peintre Machard.

D’autre part, il fonde par testament un
prix annuel que décernera l’Association
Taylor et qui portera son nom, et laisse une
somme de 5.000 francs à l’Association des
professeurs du Conservatoire.

*** Le peintre Mouillard a fait don récem-
ment au Musée de l’Année de son tableau
La Lacération des drapeaux à Metz.

*** Le legs, dont nous avons parlé précé-
demment (1), fait à l’Institut par le peintre
Pierre-François-Simon Dulac, comprend,
entre autres, un legs de 500.000 francs dont
les revenus (mise à part chaque année une
somme de 10.000 francs destinée à être placée
en rente perpétuelle et à accroître le montant
du reste) seront employés à construire, res-
taurer et orner les églises sur le territoire
français ou dans les colonies françaises.
L’Académie des Beaux-Arts déléguera les ar-
chitectes, les peintres, les sculpteurs, les
bronziers, enfin tous les artistes qui devront
être employés pour diriger, exécuter ou faire
exécuter les travaux, et toujours des artistes
de talent, et, quand il se pourra, des jeunes
artistes prix de Rome et de retour de Rome.

*** L’Académie française a reçu en don
un précieux médaillon qui avait été donné
par le duc d’Aumale à l’avocat Edmond
Rousse. Il représente d’un côté le portrait du
duc d’Aumale vu de profil, bas-relief en
ivoire par Chaplain, de l’autre une vue du
château de Chantilly.

*** Le médailleur Yencesse vient de termi-
ner la médaille de grand module qui sera re-
mise aux bienfaiteurs insignes des musées
nationaux. L’avers montre la colonnade du
Louvre et, à droite, vue de trois quarts, une
figure de femme drapée serrant du bras gau-
che le canthare d’argent d’Alésia, aujourd’hui
au musée de Saint-Germain, et étendant le
bras droit, en un geste de protection et d’ac-
ceptation, vers un groupe d’objets d’art où
l’on remarque le vase antique dit de Suger
provenant de Saint Denis, une liydrie grec
que, deux châsses-reliquaires, etc.; autour,
l'inscription : République Française, et au
bas : Musées nationaux. Le revers montre,
au centre, un cartouche oblong qui portera
en relief le nom du donateur, et, en exergue :
La République reconnaissante aux généreux
donateurs.

*** M. Joseph Denais vient de faire cadeau
au musée de la ville de Beaufort, fondé par
lui, d’une collection d’environ deux mille
médailles.

*** La foudre, tombée récemment sur le
clocher de l’église de Mehun-sur-Yèvre, près
Bourges, a détruit complètement cette église,
de style roman, classée parmi les monuments

historiques, et dont le porche pittoresque
s’ouvrait près des ruines du château de
Charles VIL Elle renfermait plusieurs ta-
bleaux de prix qui ont été également brûlés.

*** Une Lilloise anonyme vient d’offrir à
sa ville natale une réplique de la statue de
Jeanne d’Arc par Frémiet, en bronze doré,
pareille à celle qui se trouve sur la place des
Pyramides, à Paris. La donatrice a imposé
comme unique condition de sa libéralité que
le monument soit placé au centre de la place
qui porte le nom de l’héroïne.

*** Il y aura cet hiver au Burlington Fine
Arts Club, de Londres, une exposition des
oeuvres des frères Le Nain. On connaît près
de quarante de leurs tableaux conservés
dans des collections privées, dont quelques-
uns signés. Cette exposition aidera peut-être
à déterminer quelle est, dans cette produc-
tion, l’apport respectif des trois frères dont
l’histoire a été si bien écrite par le regretté
Antony Valabrègue.

Le Burlin gton Club exposera en même temps
des tableaux analogues de l’école hollandaise.

*** Sur l’avis unanime d’une Commission
officielle, le ministre de l’Instruction publi-
que d’Italie vient de confier à Mllc Morpurgo
les fonctions d’inspecteur du musée étrusque
à Rome, concurremment avec celles de direc-
trice des fouilles archéologiques de l’ancienne
Etrurie. Soixante professeurs et archéologues
avaient participé au concours.

Müe Morpurgo est la première femme en
Italie qui ait été appelée à d’aussi hautes
fonctions.

*** Le service des Beaux-Arts d’Italie
vient d’allouer une somme de 200.000 francs
pour la restauration du Dôme dePienza (pro-
viace de Sienne) : l’abside de cette charmante
création de Rossellino menace ruine par
suite d’un affaissement progressif du terrain.
La direction des travaux est confiée à l’ingé-
nieur Spighi, surintendant des Beaux-Arts à
Sienne.

*** L’église San Francesco, de Lucques,
vient d’être rendue au culte. Ce monument,
qui date du xive siècle et qui contient les
tombeaux de plusieurs citoyens illustres de
la vieille république, appartenait à l’Etat de-
puis la loi de suppression des congrégations
en 1866, et servait de magasin militaire. Une
société religieuse l’a racheté pour le prix de

87.000 francs, et la municipalité a fait exécu-
ter à ses frais les restaurations nécessaires.
Plusieurs fresques du xive et du xve siècle
ont été découvertes.

*** En 1848, le gouvernement radical de
Lucerne supprima le couvent cistercien de
Saint-Urbain, et les trésors d’art qu’il ren-
fermait furent vendus à vil prix, entre autres
cinquante-quatre stalles sculptées vers 1700,
dont un collectionneur anglais se rendit ac-
quéreur. Récemment, le directeur du Musée
national suisse engagea des pourparlers pour
les racheter, mais le prix demandé, 150.000
francs, le fit reculer. On vient d’apprendre

(1) V. Chronique des Arts du 16 avril, p. 124.
loading ...