La chronique des arts et de la curiosité — 1911

Page: 89
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1911/0099
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
No 12. - 1911. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e) 25 Mars.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Orse. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de

l'Union postale)......... 15 fr.

I_,e nSTiaméro : O fr. 2 5

PROPOS DU JOUR

quelques amis de l'art, et à leur tête
[9 un historien qui a tous les titres
)% pour prendre pareille initiative,
)t ont eu l'idée d'élever a Courajod
un modeste monument dans sa vilie natale. Ce
projet obtiendra tous les suffrages ; et il les
mérite tous. Parmi tant d'hommes à qui l'on
décerne chaque jour des honneurs préma-
turés ou excessifs, il en est peu qui soient
plus dignes que Courajod de demeurer dans
le souvenir ; mais il en est peu aussi dont la
mémoire serait plus offusquée d'une céré-
monie bruyante et disproportionnée. Il y a
dans le projet qui vient d'être livré à la con-
naissance du public un sentiment exact de ce
qu'il convenait de faire, une discrétion qui
rend l'hommage plus délicat et plus précieux.
Tous les amis de Courajod auront à cœur
■de s'v associer.

Ils sont légion. Dans la génération de ceux
qui à l'heure présente se sont voués à l'his-
toire de l'art, qui n'est pas redevable de
•quelque chose à l'homme d'intelligence rayon-
nante, de nature enthousiaste et chaleureuse
dont le souvenir est resté si vivant? Son
-enseignement, par la nouveauté des idées,
par la richesse de l'information et des juge-
ments, a réformé l'enseignement tout entier.
Il semble môme, maintenant que les temps
sont accomplis et que l'ardeur des polémi-
ques anciennes s'est éteinte, que les résultats
obtenus par Courajod soient acquis sans con-
tradiction. Les historiens auront à se souve-
nir que ce grand savant fut longtemps un
méconnu et que quelque justice ne lui vint
gu^re que sous la direction des Baaux-Arts
de Cistagnary.

La Gazette des Beaux Arts n'a pas besoin
de rappeler pourquoi elle se réjouit particu-

lièrement de voir honorer Courajod. Elle
partage l'admiration générale qu'il inspire;
elle se souvient aussi des liens qui l'ont unie
à lui. Courajod était ici chez lui. Il a trouvé
dans la Gazette une tribune; il y a trouvé
aussi des amis pour le comprendre, et au
besoin pour le défendre. Elle est heureuse
aujourd'hui de s'associer à l'hommage qu'on
se propose de lui rendre.

->*~o-*<-

NOUVELLES

Ce n'est pas, comme on l'a annoncé, le
Napoléon en plâtre de Seurre qui figurait
naguère dans la cour de l'Hôtel des Invalides,
qui a été transporté à la Malmaison. C'est un
beau buste eu bronze de l'empereur, par
Bartolini (ISO >), qui a été érige sur un socle
de pierre à l'extrémité d'une pelouse du parc.

**% La Société des Amis de Versailles vient
de faire remettre en place, à Ti ianon, les ta-
bleaux commandés par Louis XIV au peintre
Cotetle représentant les châteaux de France
et qui ornaient naguère la salle à manger de
ce palais.

Il a été décidé, en outre, à la demande de
la Société, que la grande galerie de irianon
serait débarrassée des meubles Empire et
Louis-Philippe qui l'encombrent et que cette
galerie serait décoiéidans le style Louis XIV,
aux frais de, l'Etat, la Société des Amis de
Versailles prenant à sa charge la restauration
et la pose des panneaux de Cotelle.

Au mois de mai prochain sera orga- '
nisée au musée des Arts décoratifs une
exposition rétrospective de la Légion d'hon-
neur et autres décorations françaises, où
seront réunis les insignes, documents et
objets de toute sorte se rapportant à la
Légion d'honneur et aux anciens ordres
français.

Le comité d'organisation de cette exposi-
tion, placée sous le patronage de M. le général
Florentin, grand chancelier, est composé
loading ...