La chronique des arts et de la curiosité — 1911

Page: 241
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1911/0251
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N" 31. - 1911. BUREAUX : ioô, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e) 7 Octobre.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

Le Numéro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

e paysage admirable de Saint-
Guilhem-du-Désert et l'église ro-
mane qui s'y dresse sont connus
de tous ceux qui ont voyagé dans
le Midi, et, malgrél'éloignement, il n'est guère
de sites plus fréquentés et mieux aimés
même des étrangers. S'il avait été besoin de
lui conférer un intérêt supplémentaire, les
dernières études faites sur les chansons de
geste et sur le cycle de Guillaume d'Orange
auraient suffi à ramener l'attention sur l'aus-
tère décor où saint Guiihem acheva pieuse-
ment sa vie. C'est tout cet ensemble histo-
rique qui se trouve aujourd'hui menacé par
un absurde projet.

Le village de Saint-Guilhem souhaite de
bâtir une école, et personne ne songe à s'en
étonner. Mais, d'après les plans préparés
depuis quelque temps déjà par la municipa-
lité, cette école serait placée précisément de-
vant l'abside de l'église romane. Elle défi-
gurerait une vue consacrée par une longue
célébrité, et cela sans aucune nécessité. On
devine sans peine que l'école pourrait sans
aucune sorte d'inconvénient être construite
dans un autre emplacement. On s'explique
mal comment la municipalité a pu choisir
un terrain qu'il importe de laisser libre.

Le département de l'Instruction publique,
sans doute mal informé, n'a pas fait d'objec-
tion. Cette nouvelle a ému dans la région et
hors de la région tous ceux qui s'intéressent
aux paysages et aux arts. Il a paru avec
raison qu'avant de laisser s'accomplir un
véritable acte de vandalisme, une interven-
tion était possible, nécessaire, et que la mu-
nicipalité avant de suivre son extraordinaire
fantaisie ne pourrait se passer de l'autorisa-
tion préfectorale. La question en est là. Elle

ne saurait laisser indifférents les pouvoirs
publics. L'opinion et la presse qui ont tant
contribué à sauver l'hôtel Biron et à défendre
le mont Saint-Michel sauront soutenir éner-
giquement la cause de Saint-Guilhem-du-
Désert.

NOUVELLES

*** Ont été inaugurés pendant la dernière
quinzaine :

Le samedi 23 septembre, à Garcassonne,
un monument à la mémoire du savant J.-P.
Gros-Mayrevieille ;

Le dimanche 24 septembre, à Pontcharra-
sur-Bréda (Isère), une statue de Bayard,
œuvre du sculpteur Davin, d'après la ma-
quette du statuaire Pierre Kambaud conser-
vée au musée d'Allevard ;

Le même jour, à Lucenay-lès-Aix, près
Nevers, un monument à la mémoire de
Théodore de Banville;

Le même jour» à Cerilly (Allier), un buste
du littérateur Charles-Louis Philippe, œuvre
du sculpteur Emile Bourdelle ;

Le même jour, à La Magistère (Tarn-et-
Garonne), un monument à la mémoire de
l'ancien sénateur Louis Bourgeat, œuvre du
sculpteur André Abbal ;

Le même jour, à Jemmapes, un monument
commémoratif de la victoire du 6 novembre
1792, œuvre de l'architecte Bodson et du
sculpteur Gaspar ;

Le dimanche 1er octobre, à Ambert, un mo-
nument à la mémoire du compositeur Cha-
brier, œuvre du sculpteur Vaury.

On vient d'installer au musée du Lou-
vre, dans la salle des portraits d'artistes, ré-
servée comme on sait aux expositions tem-
poraires des acquisitions nouvelles, le superbe
Saint Sébastien de Mantegna provenant de
l'église d'Aigueperse, dont nous avons an-
noncé naguère l'acquisition et dont la Gazette
a publié autrefois une gravure accompagnée
d'un article de Paul Mantz (1).

(1) Y. Gazette des Beaux-Arts, 1886, t. II,p. 386.
loading ...