La chronique des arts et de la curiosité — 1911

Page: 153
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1911/0163
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N" 20. - 1911. BUREAUX : ioô, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e)

20 Mai.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de

l'Union postale)......... 15 fr.

Le ZESTiartiéro : O fr. 2 S

PROPOS DU JOUR

h l faut retenir, comme une innova-
it tion heureuse, la demande adres-
} sée par un grand musée d'outre-
Pç^J^Ç^ mer à notre Administration des
Beaux-Arts et la délégation d'un de nos fonc-
tionnaires chargé de diriger provisoirement
la galerie étrangère. Parmi tant d'administra-
tions européennes qui font des efforts remar-
quables pour la gestion des intérêts artisti-
ques qui leur sont confiés, il a paru que
c'était à la nôtre qu'il convenait de s'adresser.
Et si, de ce fait, nous tirons quelque légitime
satisfaction, c'est que précisément nous ju-
geons à leur prix le labeur des conservateurs
de musées étrangers, c'est que nous connais-
sons leurs travaux, c'est que nous apprécions
leurs compétences et leur activité. C'est quel-
que chose, sans doute, d'être préféré, mais
cette préférence vaut cependant selon le mé-
rite de ceux sur qui on l'emporte.

On voudrait que cet événement fût le sujet
de salutaires réflexions pour ceux qui trai-
tent un peu à la légère les destinées de nos
musées et le recrutement des conservateurs.
Combien de fois nous est-il arrivé de dire ici,
à propos de nominations où la faveur et l'in-
trigue avaient plus fait que le mérite, que de
telles erreurs avaient le grave tort de com-
promettre à la fois les intérêts de nos collec-
tions et notre réputation à l'étranger? Cette
renommée de goût, de science et, pour tout
dire, de supériorité qui fait qu'un grand mu-
sée, pour diriger et organiser des collections,
s'adresse à un conservateur du Louvre ; cette
renommée n'estpas l'œuvre d'un jour. Elle est
l'honorable héritage de ces lignées de conser-
vateurs qui ont été, qui sont pleinement les
hommes de leur situation et qui, connus ou

inconnus, avec éclat ou avec modestie, ont
rempli complètement leur tâche et se sont
en toute occasion montrés dignes de leur
rôle. Si elle rayonne aujourd'hui au loin, c'est
que depuis longtemps elle s'est préparée et,
peu à peu, imposée. Lorsqu'on la compromet
à l'étourdie, ce n'est pas seulement un poste
qu'on donne injustement, un démenti que
l'on inflige à la justice, un tort que l'on fait
à des gens de mérite, c'est quelque chose de
notre prestige au dehors que l'on met en
péril.

NOUVELLES

**# Un émail byzantin sur or, Saint
Démétrius, datant de la fin du ixe ou du
commencement du xe siècle, d'une inestima-
ble valeur artistique et archéologique, pro-
venant de la succession du comte Zwenigo-
rodskoi, vient d'être offert gracieusement au
Louvre par M. Pierpont Morgan, qui s'est,
comme nous l'avons dit, rendu acquéreur de
toutes les collections de M. Zwenigorodskoi.
Cet émail figurera dans les vitrines de la Ga-
lerie d'Apollon.

*** M. Maurice Yvon, architecte, récem-
ment décédé, a légué à l'Etat, pour le musée
du Louvre, toutes les œuvres de l'atelier de
son père, le peintre Adolphe Yvon, l'auteur
du tableau La Tour de Solférino qui appar-
tient au musée de Versailles.

*** Sur la demande de M. Dujardin-Beau-
metz.le ministre des Finances vient d'affecter
à l'administration des Beaux-Arts le parc de
l'ancien domaine de Versailles. Ce domaine,
compris dans le potager du Roi, fut aménagé
au dix-huitième siècle par le comte de Pro-
vence. Avec ses pelouses vallonnées, sa pièce
d'eau, ses grottes en rocaille et ses construc-
tions rustiques, il présente un type des plus
curieux de l'art des jardins. Désormais ratta-
ché au service du parc de Versailles, il va être
ouvert à très bref délai au public.
loading ...