Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 24.1868

Page: 196
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1868_1/0204
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CORRESPONDANCE DE LONDRES.

Londres, 20 janvier 1868.

ACQUISITIONS DE LA GALERIE NATIONALE ET DE LA GALERIE NATIONALE DE PORTRAITS, EN 1867.
CONSERVATION DES FRESQUES. — UN MONOMANE BIBLIOPHILE.

a Galerie nationale s'est augmentée l'an passé de quelques tableaux
importants venant tous de la collection de sir Charles Eastlake; le
rapport annuel présenté au Parlement n'ayant pas encore paru, je no
puis dire ce qu'ils ont coûté à la nation et j'en donnerai seulement la
description détaillée en m'aidant de la dernière édition du précieux
catalogue de M. Wornum.
Un très-beau portrait de vieille femme, vêtue de noir, avec cape et fraise blanches,
par Rembrandt. Il porte l'inscription /ESVE 83, la signature : Rembrandt ft '1634, et
est peint sur bois. Il fut vendu 37,500 francs environ à la vente Érard, et sir Charles
Eastlake le tenait de M. William Wells of Redleaf. Hauteur, % pieds 3 pouces; largeur,
1 pied.

Saint Jérôme dans le désert, par Bono de Ferrare. Le saint est assis sur un ro-
cher, tenant dans la main gauche un rosaire, à ses côtés repose un lion. Dans le fond,
un paysage où l'on distingue une petite église et un cerf. Peint à la détrempe sur bois,
et provenant de la galerie Costabili, de Ferrare. Hauteur, '1 pied 8 pouces; largeur,
1 pied 3 pouces. Signé : Bonus Ferariensis, Pisani discipulus.

Bono de Ferrare, ou Ferrarese, passe pour avoir été l'élève du Squarcione; d'après
l'inscription ci-dessus, il l'aurait été aussi de Vittore Pisanello ; c'est sans doute lui que
mentionne le comte Laderchi dans la Pitlura ferrarese en parlant d'un maestro Bono
employé à des travaux dans la cathédrale de Sienne, en 1461.

Saint Michel et le Dragon, par Fra Carnovale. L'archange est debout, presque de
grandeur de nature, vêtu de bleu avec une armure dorée; il a de grandes ailes blan-
ches; ses pieds sontprotégés par des brodequins rouges ouverts sur le devanl,l'un d'eux
repose sur le monstre étendu à terre; il tient la tête dans la main gauche, et de la
droite l'épée ensanglantée. Dans le bas l'inscription : Angélus polenlia Dei Lucha.
Peint sur bois. Hauleur, 4 pieds 4 pouces 1/2; largeur, 'I pied 11 pouces. Ce tableau
vient d'un sieur Fidanza, cle Milan.

Fra Carnovale, connu aussi sous le nom de Bartolommeo Corradini, était à la fois
dominicain et curé de San Cassiano di Cavallino, près d'Urbin, en '1461 et 1488. Au
dire de Vasari, Bramante avait été son élève.
loading ...