Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 24.1868

Page: 326
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1868_1/0337
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PIERRE-PAUL RUBENS

PEINTRE DE VINCENT I"r DE GÛNZAGUE, DUC DE M A NT QUE

LE SÉJOUR A GÊNES.
( 1 007.)

ans un précédent travail1, nous avons
laissé Rubens venant de quitter Rome
contre son gré et au plus grand déplaisir
du cardinal Borghèse, son admirateur,
pour obéir aux ordres du duc de Man-
toue. Nous l'avons laissé désireux, et
presque assuré d'un retour prochain,
grâce à l'éminente intervention du car-
dinal, pour présider lui-même à l'exposi-
tion du grand ouvrage que les religieux
de Sainte-Marie in Yallicella 2 lui avaient
commandé. Nous avons démontré combien d'ailleurs Rubens affection-
nait ce séjour de Rome dont les grandeurs et le mouvement artiste,
très-florissant alors, souriaient, plaisaient, agréaient à son génie, sinon
encore pleinement révélé, du moins pressenti. Que le Duc, dont il était

1. Voyez Gazette des Beaux-Arts, 1er mai 1866 et 1er avril 1867.

2. Cette église, appelée VÉglise Neuve, à l'époque où Rubens était à Rome, avait
été accordée, en -1575, par Grégoire XIII, à Philippe de Neri, qui la fit réédifier pour
les Pères de sa Congrégation. Martino Longhi le Vieux: fut l'architecte de tout Tinté-
rieur, et donna le dessin de la façade, exécuté ensuite par Fausto Rughesi da Monte
Pulciano. Pierre de Cortone a peint la voûte du milieu, la coupole et la tribune
du grand autel. Cosimo Fancelli et lircole Ferrata ont modelé et travaillé les stucs, qui
sont fort remarquables. Le grand ouvrage qu'y fit Rubens était destiné au grand autel.
[Descriziom délie pilture, sculture e architetture esposte al pubblico in Roma,
delP abate Titi. Rome, '1763.)
loading ...