Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 24.1868

Page: 233
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1868_1/0242
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
VASE GREC EN ARGENT GISELE

E T

CARQUOIS SCYTHE EJN OR

TROUVES DANS UN TUMULUS DE LA CRIMEE.

Pari an le tombe ove la storia e muta.

Vrai déjà pour l'Egypte, l'Assyrie,
l'Étrurie, ce vers du poëte italien ne l'est
pas moins aujourd'hui pour l'antique Scy-
thie. Nous avons eu l'occasion, il y a deux
ans, et ici même1, d'annoncer les impor-
tantes découvertes faites dans les lumuli
des bords du Dniéper, découvertes qui ont
livré au musée de l'Ermitage, à Saint-
Pétersbourg, une foule d'objets d'inesti-
mable valeur. Ces tombeaux lointains de
rois barbares qui faisaient enfouir avec eux
les objets qu'ils avaient le plus aimés durant leur vie, pour les retrouver
dans la seconde existence qui leur était promise, nous ont conservé
des reliques presque aussi précieuses que les marbres du Parthénon.
En effet, ce sont aussi des œuvres grecques, et de la plus florissante
époque. Les antiquités cimmériennes de Kertch (l'ancienne Panticapée,
où se tua Mithridate) comprennent à la fois de nombreux et splendides
spécimens de l'orfèvrerie et de la joaillerie des Grecs, et une multitude
de vases ornés, que l'on ne saurait plus nommer étrusques par habitude,
puisqu'ils ne proviennent ni de l'Étrurie, ni même de l'Apulie ou Grande-

1. Voir les livraisons de la Gazette des Beaux-Arts du l" novembre 1864 et du
1er mai 1865.

xxiv. 30
loading ...