Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 31.1885

Page: 163
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1885_1/0174
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE VITRAIL.

163

de couleur en marquent les divisions. Les médaillons de la fenêtre
absidale du nord, qui représentent Jésus au milieu des docteurs,
VEntrée à Jérusalem, et le Lavement des pieds peuvent être admirés
comme des chefs-d’œuvre. Les sujets se détachent sur des fonds ornés
bleus, verts ou rouges, les ornements sont enlevés à la pointe sur
une couche de grisaille.

Les étoffes damassées, très usitées au xve et au xvie siècle, étaient
exécutées de même à la pointe; mais alors le dessin de l’étoffe était
peint à la face extérieure du verre, dont l’épaisseur, interposée entre
le damassé et l'indication des plis, donnait aux tissus un effet de
souplesse extraordinaire.

Dans les fenêtres hautes, de superbes figures de prophètes,
surmontées de dais et détachées sur des fonds rouges ou bleus,
s’enlèvent aussi sur la grisaille. De larges bordures, chargées d’écus
alternés, encadrent les fenêtres. A la fenêtre centrale, l’écu de
France, d’azur aux fleurs de lis d’or sans nombre, alterne avec un
écu de gueules à la croix d’argent cantonnée de quatre clefs de
même. Le trait fin de la grisaille laisse briller les filets et les
ornements colorés.

(La suite prochainement.) LUCIEN MAGNE.
loading ...