Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 31.1885

Page: 321
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1885_1/0337
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MAURICE QUENTIN DE LA TOUR.

321

anciens et modernes. Quoi qu’il en soit de l’exactitude de la tradi-
tion, si Maurice Quentin De La Tour affecta pendant les dernières
années de son existence certaines idées philanthropiques, il ne s’en
tint pas aux théories pures ; mais, en employant comme il le fit une
fortune acquise par le talent et le travail, il a mérité une gloire aussi
durable que celle dont il est redevable aux dons de la nature. Esprit
curieux, inquiet, avide de nouveauté, de lumière et d’instruction, il
est bien à tous égards l’homme de son temps ; il en a les grandeurs
et aussi les faiblesses. C’est pour cela, sans doute, qu’aucun artiste
n’a plus profondément pénétré dans l’intimité de ses contemporains,
n’a mieux rendu non seulement la physionomie et les traits, mais le
caractère, la pensée, pour ainsi dire, et l’àme même des personnages
avec lesquels il a vécu.

J.-J. G UIF F R E Y.

xxxt.

— 2e PÉRIODE.

41
loading ...