Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 31.1885

Page: 376
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1885_1/0393
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
376

GAZETTE DES BEAUX-AIITS.

pâleur étrange, exotique, à travers la civilisation parisienne ; le second en évoque
de souvenir la physionomie, après sa mort, en 1865, et nous le montre à
cinquante-cinq ans, « les cheveux, les favoris et les moustaches noirs comme à
trente; les cheveux ondulant naturellement, les poils de la barbe rares, la
moustache un peu hérissée et ressemblant à deux pincées de tabac à fumer; le
front large, bombé, terminé à sa base par deux sourcils épais, recouvrant des
yeux petits, qui étincellent pleins de flamme ; la peau brune, bistrée, mobile, se
plissant comme celle du lion; les lèvres épaisses, sensuelles, promptes au sourire
et qui, en souriant, découvrent des dents blanches comme des perles ».

Après les portraits, vient l’œuvre proprement dit de Delacroix, — peintures,
aquarelles, dessins, lithographies, eaux-fortes, etc., — atteignant le chiffre
formidable de 1,968 numéros. Presque chacun de ces numéros est accompagné
d’un croquis à la plume, de dimensions minuscules, donnant, dans ses traits
essentiels, une image du morceau décrit.

Que pourrions-nous ajouter qui fasse mieux l’éloge d’un ouvrage qui est le
résultat de plus de trente ans de recherches? Les notices sont d’une précision et
d’une exactitude qui ne laisse rien à désirer. Notre collaborateur, M. André Michel,
parlait plus haut du monument à élever à la mémoire du grandissime artiste. En
voici un qui pour être moins éclatant n’en est que plus solide, plus durable, plus
réel.

L. G.

Le Rédacteur en chef, gérant : LOUIS GONSE.

SCEAUX.

IMPRIMERIE CHARAIRE ET FILS.
loading ...