Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 1
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0027
License: Public Domain Mark Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
ment.

F0I.1
La ■première, Partie
CHINE ILLUSTREE
D'Athanase Kirchere,
E T
L E X PLI C A TIO.N
DU MONUMENT
D'UN SYRO-CHINOIS.
C H A P. L
Le sujet de cet ouvrage 3 &• le motif de ÏAutheur,
n'a voit jamaisestè veu dans la nature, &
quil-n'a jamais eu d'autre existance, 11 ce
n'en1 celle que l'imagination des Jesui-
stes luy a forgée. A la vérité ces person-
nes sont du nombre de celles, qui rejet-
tant toute sorte de foy humaine & di-
vine , ne croyent que ce dont ils ont esté
les tesmoins occulaires, & ne veulent
pas foufFrir qu'on adjouste foy qu'à ce
qui tombe lous leurs sens, &quiplait à
leurs esprits d'estimer digne de croyan-
ce. Cette sorte de gens sont comme des
mouches importunes , qui volent sor
tout ce qui est gras, tafchant dobfcurcir
Tesclat des chosès les plus parfaites &
les plus sinceres, & de noircir incessà-
ment par des disoours insolans, & des
médiscnçes tout à fait noires, ce qui est
en soy très pur & très beau : Entre tous
ces Auteurs modernes, il s'en est trouvé
un, lequel à sa honte & à sà confusion,
a bandé toutes les forces de son esprit
pour estoufferla vérité naissànte de cet
illustre Monument dans son berceaù ; sè
iervant pour cet effet de mille lardons
que son humeur Cynique lui a fourny,
A prote-


L y a trente ans,
ou environ que je
donnay au public
(à la faveur d'un
livre intitulé SVo-
dromiu Copt «^l'ex-
plication du Mo-
nument d'un Sy-
ro-Chinois, deseouvert dans la Chine
l'an 16 2 5 : Mais à peine ce volume eust-
il veu le jour, que d'abort (quoy que
très favorablement accueilli,à caufede
la nouveauté du sujet dont il traittoit,
8c receumesme avec applaudisièment,
& avec louange des personnes les mieux
sensées qui avoient pris soin de le lire)
• InJa de ^ s'eAeva contre luy des malicieux Cen-
quc'ques seùrs, & des passionés Aristarques, les-
&Arîflar- quels avec dessubtilités,des brocards,des
<]ues sur rai]leries, & par des annotations sottes &
ce Monu- ... , ' r r . . -p, ,
ridicules, ont fait leur poiiible par toute
sorte de voyes de luy oster son lustre, &
de luy defrober son esclat ; & se sont en-
fin efforces de persuader aux autres,
après se Yestre persuadés eux mesmes,
que ceSepulchre (dont ilestquestion)
loading ...