Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 17
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0043
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
D'A T H A N A S E
Je dis donc que la première inter-
prétation que j'en donne, n'enseignc
autre chose que le sècret de bien pro-
noncer en latin les lettres Se les Ca-
ractères des noms, Se des parolles qui
sont gravées sur le Monument.
La séconde interprétation verballe
apprent la lignification des Caractères
Se des parolles qui sont sur le mesme
Monument.
La troisiesme explication ne con-
tient autre chose, qu'une certaine para-
phrasè du contenu de ce mesme Monu-
ment, dont nous parlons, par laquelle
nous deseouvrons les misteres inconnus
Se les sens cachés de cette Table. Nous
en donnons une parfaite explication
en Latin ( sans pourtant abandonner,
ny nous esgarerde îesprit de la phrasè
Chinoise ) pareeque les constructions
du langage de ce Peuple paroistroient
trop rudes Se trop insuportables à l'o-
reille des Europeans pour les produire
dans leur naturel, & sans leur donner
des desguisemens Se des habits confor-
mes à nostre humeur , & à nostre mode.
Je prie donc le Lecteur de remarquer
comme quoy nous avons pris soin de luy
donner une table semblable au Monu-
ment qu'elle represente, puisqu'elle
est divisée aussi bien que luy en trente
colomnes, & que les parolles Chinoyses,
expliquées en Latin respondent exacte-
ment à celles qui sont dans l'original, Se
sélon Tordre des chiffres, Se des nombres
qui y sont. Cette méthode dont nous
nous sommes sèrvis dans ce rencontre,
n'est que pour donner moyen au Le-
cteur , de pouvoir parfaitement bien
prononcer chasque caractère Chinois :
Voyla pourquoy nous avons mis ces sor-
tes de Tables en lumière, Se c'est le sujet
pourquoy nous obsèrvons si exactement
les chiffres qui doivent respondre au mot
qu'on veut trouver. Voy-cy un exemple
pour donner ia cônnoissànce & î'usàge
de cette table. Si vous desirés sçavoir
comment ont doit prononcer ce cara-

K I R C H E R E. 17
dtere Chinois Va , qui est le 3. en
rang dans la J dixiesme coîomne,
il faut faire de la sorte. Cherchés dans la
Table delà 1. interprétation qui suit, &
voyés le troisiesme rang de la 1 o coîom-
ne, Se pourlors vous trouverés que ce
nombre veut dire en Chinois (Qhunyue)
desorte que la prononciation de ce
caractère doit estre semblable à
celle de J Cbun yue } Cherchés la
7 colomne de la Table qui suit, Se. vous
verrés que le quatriesme rang indique-
ra ce terme Chinois (Sem) en latin, qui
s'exprime en langue Chinoisè par ce
caractère ^j*^. Voyla la méthode,
dont tu te dois servir , pour venir
â la cônnoissànce des mots Chinois, qui
sont dans la table de cette langue, Se de
Y invention dont tu te dois servir
de la latine pour entendre cèluy-cy.
Que si quelqu'un ne se contente pas
de sçavoir le moyen de bien prononcer
ces mots Chinois comme par exemple
celuy-cy \ïi & qu'il veuille encore en
apprendre la signification , il n'a
qu'a consulter la Table de la II. inter-
prétation verballe ,& il découvrira que
le troisiesme rang de la dixième coîom-
ne porte cette parolle (Lima) qui est la
signification du mot. De mesme en est-
il du 4. rang de la 7. colomne,lequel a
ce mot (Vita) qui est la véritable signifi-
cation de ~r , &ainsy des autres. Mais
afin de ne laisïèr rien de caché au
Lecteur curieux. Je me suis persuadé
qu il estoit encore convenable Se ne-
cessaire, de donner icy une parfaite in-
telligence de ce que nous avous préten-
du en mettant de chiffres à chasque mot,
Se un nombre à chasque parolle. Je dis
donc que cette Table des caractères
Chinois que vous voyés, est composée
de 29 colomnes outre la titulaire, mar-
quée par l'O, lesquelles sont misès en
ordre, & sélon le rang naturel des chif-
fres Se des nombres : afin de sèrvir au
Lecteur, Se afin que le dessein que nous
avons eu de n'en marquer pas quelques
C unes
loading ...