Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Übers.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Seite: 97
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0131
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
D'ATHANASE KlRCHERE. P7


^ï. L'habit comun du Royau-

. me de Tanmth.

XIII. L'hait des mesmes
personnes.

XIV. Le pourtrait de l'enfant ppssedé du Dia-
ble, lorsqu'il tue le monde, dont le
nom est Èuth.

beaucoup de chosès,touchantles mœurs,
&lesloixdecepaïs, dont les unes sont
ridicules, & les autres toutafait detesta-
bles. Ils nous ont apris , qu'il y a deux
^ Roys dans ce Royaume ; dont le pre-
Koy* mier qu'on appelle DeVa, s'employe à
faire oblèrver la jusùce dans toutes les
affaires qui sc traitent dans le Royau-
me , duquel vous pourrés voir la figu-
re qui est marquée par VI. l'autre
c«lton»** vit oysivementdans Ton Palais, comme
grand U ^anS ^°^tU^e 9 retire ^u HlOnde ,
l«»t*. exempt d'affaires , Se libre de tout
soin j Se est non seulement adoré des
habitans du lieu comme une divini-
té i mais encore tous les autres Roys

de la Tartarie qui luy sont sujets, en-
treprenent volontairement des pèleri-
nages , pour luy aller rendre leurs ado-
rations , par le moyen d'un grand nom-
bre de doms , Se riches presonts qu'ils
luy font, comme au Dieu vivant, &
véritable , qu'ils appellent Pere éter-
nel & Celeste. 11 se tient dans un
I lieu obfcur, &sècret de son Palais, tel Les soc-»
qu il est representé par la figure ^oTa
XIX. tout couvert d'or, d'argent,J^emé
Se de piereries, esoleré par quanti- au Pere
té de lampes, essevé sur un lieu emi-eterncI*
nent, assis sur un duvet, les piéds a-
puyés sur des précieux tapis estendus,
devant lequel, les estrangers se vont
N pro-
loading ...