La chronique des arts et de la curiosité — 1911

Page: 82
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1911/0092
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
S2

LA CHRONIQUE DES ARTS

du Louvre: Atala au lambeau, et un autre
crayon noir pour Le Déluge, plus une réplique
aussi au crayon noir, de la Femme couchée
sur une peau de panthèi c.

Deux peintures de Monticelli ont été don-
nées au même musée par un collectionneur
marseillais, M. Fayet.

*** Une des salles du rez-de-chaussée du
château de Versailles, voisine de la chapelle,
qui servait de débarras, vient d'être affectée
au dépôt de tous les vestiges décoratifs du
château que leur état de vétusté force de
remplacer. Ces débris formeront ensemble
une sorte de musée que l'on pourra consul-
ter non sans profit.

*** Nous avons eu le plaisir de trouver
dans la liste des nouveaux officiers de l'Ins-
truction publique parue cette semaine au
Journal Officiel le nom de notre collaborateur
M. P.-André Lemoisne, que nous félicitons
bien cordialement.

*** Par décret en date du 9 mars 1911,
rendu sur le rapport du ministre de l'Instruc-
tion publique et des Beaux-Arts, la chaire de
langues et littératures hébraïques, chaldaï-
a crues et syriaques du Collège de France est
transformée en chaire de langues, histoire et
archéologie de l'Asie centrale.

**# Par décret en date du même jour, M.
Lefèvre-Pontalis (Eugène-Amédée), archi-
viste paléographe, est nommé professeur
d'archéologie du Moyen âge à l'Ecole des
Chartes, en remplacement de M. de Lasteyrie,
admis à faire valoir ses droits à une pension
de retraite.

Mercredi prochain, le Président de la
République inaugurera, au Musée Carna-
valet, de nouvelles salles contenant des dons et
legs récents. On y verra notamment les précieux
souvenirs de la détention de la famille royale
au Temple, offerts au Musée par Mme Gus-
tave Blavot, et le plan en relief de l'enclos
du Temple avant la Révolution, don de M. le
baron de Mesnard; le portrait de Bailly peint
par J.-L. Mosnier, don de Mme Boittelle-
Batbedat, et d'autres portraits de person-
nages de cette époque; le masque en cire de
Robespierre, donné par Mme veuve Charles
Simon ; des esquisses de Subleyras ayant
trait à une remise du cordon de l'ordre de
Saint-Michel et du Saint-Esprit; un manteau
do cet ordre au chiffre d'Henri III, le fonda-
teur, don du baron Edmond de Rothschild ;
le berceau du Prince Impérial, offert par la
Ville de Paris en 1856, don de S. M. l'Impé-
ratrice Eugénie, etc. Dans le grand escalier
qui mène aux salles du premier étage, on a
installé les peintures décoratives, œuvre des
Brunetti père et fils, qui décoraient jadis
l'hôtel de Luynes, au boulevard Saint-Ger-
main, et qui furent sauvées lors de la démo-
lition de l'hôtel en 1900.

*** En procédant à des fouilles, rue du
Mont-Cenis, pour installer des canalisations
électriques, des ouvriers ont mis à dé-

couvert des sarcophages mérovingiens en
parfait état de conservation. Ces sarcophages
ont été transportés au musée Carnavalet.

M. Bouvard, directeur des services d'ar-
chitecture de la Ville de Paris, vient de pren-
dre sa retraite. Il est remplacé par M. Louis
Bonnier, architecte-voyer de la Ville. L'esprit
d'initiative du nouveau directeur donne les
meilleures espérances aussi bien pour la con-
servation du Paris ancien que pour le déve-
loppement esthétique du Paris moderne.

*** La Commission du Vieux-Paris s'est
prononcée récemment pour le dégagement
des soubassements du Louvre, qui donnerait
au monument clans son aspect d'ensemble
plus de grandeur et quelque chose de plus
achevé dans sa forme générale. C'était du
reste ainsi, comme on le sait, qu'avait été
conçu le plan de Claude Perrault.

Le 9 mars a été inauguré, au cimetière
du Père-Lachaise, le monument élevé à la
mémoire du statuaire Tony-Noël, œuvre du
sculpteur Paul Gasq.

*** Le jury de peinture de la Socié'é Na-
tionale des Beaux-Arts, qui vient de commen-
cer l'examen des œuvres envoyées pour le
Salon, est ainsi composé : président, M.
Raffaëlli ; vice-présidenxs, MM. Ménard et
Simon; secrétaires, MM. Guillaume et J.
Pinchon ; membres, MM. Agache, Baudouin,
Béraud, Biessy, Braquaval, Carrier-Belleuse,
Courtois, Desvallières, Dinet, Mmo Duhem,
Dumont, J. Flandrin, G. La Touche, Lher-
mitte, Morisset, Muenier, Prinet, Rixens,Roll.

Par décret en date du 11 février sont
affectés au département de l'Instruction pu-
blique et des Beaux-Arts (administration des
Beaux-Arts), comme dépendances de la cathé-
drale et du palais synodal à Sens, les im-
meubles ci-après, faisant partie de l'ancien
palais archiépiscopal : a) le passage dit de
la Cathédrale, qui relie ce monument à la
grande rue avec les grilles Louis XIV qui
limitent ledit passage; b) la portion Ouest
de la cour de l'archevêché, comprise entre le
palais synodal et le passage précité ; c) les
]3àtiments situés entre cette portion de cour
et la grande rue ; cl) une zone de 8 mètres de
largeur environ à prélever, d'une part, sur la
portion Est de la même cour, d'autre part,
sur le jardin de l'archevêché ; c) le sol du
petit bâtiment contigu à la grande sacristie
et qui sera supprimé ; f) la chapelle de l'ar-
chevêché, sise au-dessus de la grande sacris-
tie de la cathédrale.

Le grand escalier de l'archevêché n'est pas
compris dans l'affectation ; il sera simple-
ment grevé d'une servitude de passage en
tant qu'il dessert des annexes de la cathé-
drale, et notamment la chapelle de l'arche-
vêché désormais incorporée à la cathédrale.

M. Maurice Barrés a déposé la semaine
dernière sur le bureau de la Chambre une
pétition signée d'un très grand nombre d'ar-
tistes, de savants et d'écrivains, en faveur
de la conservation des vieilles églises, des
anciens calvaires et cimetières, dont le
loading ...