La chronique des arts et de la curiosité — 1911

Page: 83
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1911/0093
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ET DE LA CURIOSITÉ

83

sort est actuellement si précaire et dont nous
avons plaidé la cause dans un de nos der-
niers Propos du jour. Les adhésions sont
reçues par M. A. Buffet, 71, rue Jacques-
Dulud, à Neuilly-sur Seine.

D'autre part, un Comité des Amis des mo-
numents de France vient de se constituer en
vue de poursuivre le classement d'un plus
grand nombre d'édifices ; d'obtenir le vote
par les Chambres d'un ou de plusieurs arti-
cles additionnels à la loi sur les monuments
historiques afin que la protection de ces mo-
numents soit réelle et efficace; de provoquer
un mouvement d'opinion en faveur de ces
monuments, notamment dans les localités dont
les édifices sont menacés, et au besoin de
recueillir des souscriptions dans le but d'ai-
der aux réparations.

Un nouveau projet de loi relatif aux mo-
numents historiques est d'ailleurs en prépa-
ration à la Chambre.

LES SERVICES
de la Bibliothèque Nationale en 1910

Le Journal Officiel du 3 mars a public 1b rap-
port annuel de M. Henry Marcel, administrateur
général de la Bibliothèque Nationale, sur les ser-
vices de cet établissement pendant l'année 1910.
Après avoir déploré la situation faite au grand
dépôt do la rue de Richelieu, destiné à s'accroître
d'une façon constante, et qui risque d'être entravé,
dans son fonctionnement normal, par le cadre
restreint de son personnel et par les limites étroites
de ses bâtiments, M. H. Marcel fournit sur chaque
département les renseignements suivants :

Le département des imprimés et des cartes et
collections géographiques s'est enrichi, par suite
d'acquisitions ou de dons, de plusieurs ouvrages an-
ciens intéressants, notamment la première édition
parisienne des Epistolx familiares de Cicéron
1477), inconnue des auteurs du catalogue des
incunables contenus dans les bibliothèques pu-
bliques de France ; un Virgile illustré, de l'année
1502, imprimé à Strasbourg, chez Grùninger ; une
carte française, jusqu'ici inconnue, des deux Amé-
riques, par Jacques de Vaulx (1584).

Au département des manuscrits, signalons parmi
les principaux dons : des copies de cartulaires
normands, manuscrits, notes et extraits histo-
riques, légués par le regretté Léopold Delisle,
administrateur général honoraire de la Bibliothèque
Nationale ; un fragment d'un chansonnier français
du xiii8 siècle, don de Mme Vve Paul Aubry ; —
parmi les acquisitions : un lectionnaire des Evan-
giles, manuscrit syriaque à peintures du xir* siè-
cle ; un cartulaire de saint Maximin de Trêves,
manuscrit latin des xve et xvie siècles.

Le département des médailles et antiques s'est
enrichi par le dépôt légal, de 210 médailles. — Les
acquisitions principales ont porté sur les pierres
gravées, les médailles, les monnaies et les jetons.
Parmi les pierres gravées, il faut signaler quel-
ques camées et intailles du Moyen âge et de la
Renaissance provenant de la collection Victor
"Gay;des cachets mycéniens, phéniciens, gnosti-
ques, grecs et étrusques. Parmi les monnaies :
séries de pièces gauloises des Carnutes et des

Suessions; monnaies archaïques de l'île de Mélos ;
un tétradrachme de Ptolémée VIIL; un tétra-
drachme d'Ephèse signé do Pythagoras; la série
de monnaies antiques contremarquées, formée par
le commandant Mowatjun aureus de Constantin;
une importante série de monnaies françaises des
xive et xv siècles; des pièces de la colonie génoise
de Catfa (Crimée); une vingtaine do bractéates al-
lemandes; eniin, des jetons et plusieurs médailles
artistiques de la Renaissance. — Les dons princi-
paux offerts au Cabinet des médailles sont les sui-
vants : un médaillon de 1634, par Abraham Dupré,
don de M. le général Donop; 41 monnaies d'ar-
gent des rois de Syrie, don de M. Robert Jameson;
21 monnaies de la Lorraine médiévale, don de
Mmo Maxe-Werly ; une suite de 2G2 monnaies d'ar-
gent du roi sassanido Chosroès II, trouvées à
Suse, don de M. J. de Morgan, directeur des fouil-
les de Suse; une inscription grecque (fragmentée),
don de M. le commandant Mowat ; etc.

Au département des estampes, le dépôt légal a
fait entrer : pour Paris, 3.152 pièces; pour les
départements, 152 pièces. Le nombre de pièces ac-
quis en a été de 2.889. Parmi les acquisitions de
pièces anciennes, les plus importantes sont :
l'épreuve d'un nielle florentin du xve siècle repré-
sentant La Madone et un donateur agenouillé ;
cette épreuveest actuellement la seuleconnue; — un
diplôme d'affilié au tiers-ordre des Franciscains,
de 1505 : ce diplôme délivré à Assise à un Italien,
porte une vignette avec légende française xylogra-
phiée ; c'est un document intéressant au point de
vue de la diffusion des estampes françaises ; —
une série de cinq gravures sur bois in-folio, repré-
sentant doux musiciennes, deux musiciens et un
chef d'orchestre, pièces non décrites, exécutées
vers 1570 environ ; — deux gravures en criblé :
Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant Jésus, Le
Martyre de saint Sébastien, qui peuvent compter
parmi les plus importants spécimens connus de la
gravure en criblé, fin du xv° siècle ; — trois pièces
d'une Passion française avec légendes xylogra-
phiées vers 1500; une Sybillc avec Prophète,
faisant vraisemblement partie d'une suite inconnue
jusqu'à présent, gravure sur bois du xvie siècle,
avec légende xylographiée ; — une estampe emblô
matique : Le Passereau mal conseil, faisant partie
d'une suite dont on connaît déjà deux pièces, gra-
vure sur bois du xvie siècle. — Parmi les acquisi-
tions d'estampes modernes intéressantes, il faut
signaler: une épreuve très rare de la Tonnelle,
lithographie originale do Forain, acquise à la
vente Ragot; l'œuvre d'A. Willette, comprenant
2.520 pièces, réunion formée par un collectionneur
parisien, M/ Paul Blondel, qui avait déjà recueilli
de même l'œuvre de Forain, lequel constitue
aujourd'hui un ensemble de 17 volumes au Ca-
binet des estampes. — Parmi les dons faits à ce
département, signalons le legs fait par le graveur
Th. Chauvel, de son œuvre gravé et lithographie ;
— le don, par un amateur qui a voulu garder
Panonymat, de toutes les pièces des épreuves excep-
tionnelles d'Odilon Redon qui manquaient à la
collection: — un dessin de Gustave Courbet offert
par MUo J. Courbet; — le don, par Mlle H.
Richard, arrière-pctitc-fille du graveur Quene-
dey, d'un médaillon sculpté représentant Aglae #
Quenedev ; etc. .

On trouvera, en outre, dans ce rapport, la no-
menclature des catalogues en cours de publication
dans les divers départements de la Bibliothèque •
loading ...