Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 17.1878

Seite: 175
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_1/0193
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
L'ÉTAT CIVIL DES MAITRES HOLLANDAIS

MICHIEL VAN MIE REVELT

e premier titre de I'inventaire de Michiel Van Mierevelt comprend

les immeubles.

4° La maison nommée Spangien dans laquelle il mourut et qui
était située sur le côté ouest de YOud-Delft2 ;

Le peintre possédait à Delft trois maisons:

2° Une maison et propriété sise sur le côté ouest du marché aux grains [Coren-
marct) et portant le nom de Vliegende paert3;

3° Une maison, propriété et pavillon de jardin situés en dehors de la Waterloots-
chepoortj dans la juridiction de la ville de Delft.

En dehors de ces trois maisons il possédait à la campagne sept propriétés ou biens
patrimoniaux d'une étendue d'environ quarante morgens ou arpents 4. Ces biens ainsi
que ses trois maisons étant restés indivis entre ses enfants, il ne nous a point été pos-
sible d'en déterminer la valeur exacte.

Le second titre englobe toutes les créances hypothécaires, les fonds publics, em-
prunts de ville et d'État, actions de la G;p- des Indes, etc. Il se divise en quarante-
huit articles d'importance très-inégale, et représentant une valeur totale de près de
50,000 florins (49,700). Indépendamment de ces créances garanties, la succession avait
à recouvrer en argent confié à quinze particuliers 5,200 florins prêtés par le peintre à
des intérêts différents. Parmi ces créances, je relève un marchand de tabac pour
1,000 florins, un garçon brasseur pour 2 fl. 40. Le peintre Hendrick Cornelisz Van der

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, tome XVII, p. 78.

2. Cette maison est aujourd'hui occupée parla poste aux lettres. Elle a été complètement restaurée.
Elle tirait son nom des armoiries d'Espagne qui étaient incrustées dans la façade. A l'intérieur, on voit
encore une vieille cheminée ; jadis, au-dessus de cette cheminée, existait une peinture représentant une
allégorie qu'on disait être de la main même de Mierevelt. On ajoutait même que ses trois filles lui
avaient servi de modèle. En 1863, m'a-t-on dit, cette peinture fut enlevée.

3. Le Cheval volant. Cette maison tire également son nom d'une pierre incrustée dans la façade. Cette
pierre représente un Pégase en bas-relief galopant dans un petit cartouche. Cette maison, qui existe tou-
jours, est située non loin de la Pepersteeg.

4. La grandeur du Morgen est de 0 hect. 85. Ce mot signifie « matin » ; il est l'équivalent du terme
« journal » employé dans l'ouest de la France.
loading ...