Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Übers.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Seite: 95
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0129
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
I

D'A THANASE KlRCHERE.

95


Le V11. La figure d'une Tartare Sep-
tentrionale veuë en face.
de diverses couleurs, armé d'une e-
sjpée, d'un arc, & des ssèches, & aca-
blé sous la pensânteur des estendarts
de ses trophées , estant en certains
jours de l'année posièdé du Démon,
à qui il est conlacré ; il sort de la
maison avec impetuosité , & s'en va
comme un furieux, courant parmi les
rués, & carefours de la Ville , en
tuant indifféremment toutes sorte de
persbnnes, telles qu'il luy plait, sans
qu on luy face de la resistence ; il
est vulguairement appelle dans le pais
*Buth, qui signifie Meurtrier. Ces Pè-
res, Ton dépaint de la façon qu'ils le
virent pendant le sèjour qu'ils firent
en ce lieu, ainsi que la figure XIV. re-
presente.

Le VIII. Marque le der-
rière.
Cette grande Monarchie de Tan*
guth j renferme quantité de Royau-
mes, dont celuy de 'Barantola, qu'on
appelle encore de LaJJai est du nom-
bre, lequel est encore surnommé le
Métropolitain, il est gouverné par un
Roy particulier , & est tout rempli
d'erreurs de l'aveugle gentilité ; ado-
rant plusteurs différentes Idoles des
faux Dieux , parmi Ielquelles celle
qu'on appelle Menipe tient le premier
rang. Elle a neuf testes, qui s'esle- ri-
vent monstrueusement en haut en for-ttem'
me de piramide; desquelles nous par-
lerons emplement dans le traitte que je
feray des idoles de la Chine KoXvKi-
(pctAoïç. Ce pauvre peuple ignorant,
& fou, au regard de leurs Dieux, s'en
va
loading ...