L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 4)

Page: 221
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_4/0258
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
SALON DE 1882'

(fin)

XL

GRAVURE ET LITHOGRAPHIE

Dans ce livret du Salon dont la Société des Artistes français a fait un modèle
de désordre et d’incorrection par les soins ou plutôt par l’absence de soins de
MM. Charles De Mourgues frères, la rubrique : Lithographie, a disparu et sous le
titre de Gravure se trouvent mélangés le burin, l’eau-forte, le bois et la lithographie.

Cette dernière ne compte sérieusement cette année que par les poétiques
inspirations de M. Fantin-Latour, ce prosateur du pinceau1 2, par la planche comman-
dée par l’État à M. Georges Bellenger d'après la toile de M. Feyen-Perrin, repré-
sentant Velpeau procédant dans une salle de la Charité à l’autopsie d’un cadavre, et
par les heureux débuts de M. Alexandre Lunois ; — son Pot de vin, d’après Léon
Lhermitte, est un peu dur, mais son Etude, d’après Ulysse Butin, se recommande
par un ensemble harmonieux.

Le maître incontesté du bois, M. Stéphane Pannemaker, s’était abstenu, mais
l’éminent graveur belge était reflété, dirai-je, par la plupart des exposants ; son
influence est manifeste et les plus indépendants n’y échappent pas complètement,
tant est profonde la révolution qu’il a opérée.

1. Voir l’Art, 8* année, tome II, pages 92, 129, i52, 177, 186, 212 et 264; tome III, pages 37, 61, 107, i3o, 144,
1G8, 189 et 228, et tome IV, pages 70, 95 et 181.

2. Voir l’Art, 8* année, tome III, page 74.




ü

' A


La*

//ètàcrA—Pry/

Tome XXXI.

Encadrement composé et dessiné pour « l’Art a par J. Habert-Dys.

34
loading ...