L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 4)

Page: 29
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_4/0047
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Faust,

d'après une eau-forte de Leleux.

TYPES ET MANIÈRE

DESSINATEURS DE VIGNETTES ROMANTIQUES1

LES DEVÉRIA. - LOUIS BOULANGER. - HENRY MONNIER

JEAN GIGOUX. - CAMILLE RO GIE R

I

’ai essayé, dans les précédents articles, de donner un aperçu aussi
fidèle que possible de la vie et de l’œuvre des deux brillants com-
mandants du bataillon des dessinateurs romantiques. 11 serait injuste
de ne pas consacrer une page à deux artistes qui se tenaient à
part et n’en occupaient pas moins un poste élevé. Achille Devéria,
Louis Boulanger, jouèrent un rôle considérable dans les premières
années du romantisme; mais je m’occupe plutôt des vignettes que
du grand art, et ces deux hommes ne donneraient qu’une idée
imparfaite de l’ornementation des livres à cette époque. Leurs pein-
tures, leurs lithographies, voilà ce qui mérite d’ètre consulté.

Mme Victor Hugo, qui a relaté les impressions de son monde après la première représentation
d 'Hernani, donne un bulletin du combat et met à l’ordre du jour les vaillants : « En arrivant
chez lui, M. Victor Hugo trouva son salon plein. M. Achille Devéria dit qu’il ne voulait pas
dormir dans une nuit pareille et alla faire un dessin de la dernière scène2. »

1. Voir l’Art, 8* année, tome II, page 201, et tome III, page 181.

2. Victor Hugo par un témoin de sa vie. Paris, Lacroix,, i863. 2 vol. in-8°.

Tome XXXI. 5
loading ...