Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 9.1874

Page: 242
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1874_1/0254
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES SCEAUX DU MOYEN AGE

LA COLLECTION DES ARCHIVES NATIONALES1

DU CONTRE-SCEAU.

De même que les monnaies et les médailles sont
frappées des deux côtés et présentent ainsi un avers
et un revers, de même beaucoup de sceaux portent
deux empreintes : l’une à la face, et l’autre au dos.

Cette deuxième représentation imprimée au dos
d’un sceau est ce que l’on appelle un contre-sceau.
En un mot, le contre-sceau est le revers d’un sceau.
On a même conservé, par analogie, le nom de revers
à tous les contre-sceaux des sceaux de métal. Quel-
ques auteurs l’ont étendu aux contre-sceaux de cire'
de même dimension que les sceaux qu’ils accompagnent.

Le contre-sceau a été l’objet de nombreux travaux. On a cherché son
âge, discuté les motifs qui en ont fait admettre l’usage. On a étudié sa
forme, sa dimension; il a été considéré dans ses différents rapports avec
le sceau qu’il accompagne; on s’est demandé si les sceaux plaqués
avaient porté des contre-sceaux, etc. Nous allons essayer de répondre à
ces diverses questions.

Toutes les bulles connues ayant une face et un revers, rechercher
l’origine de ce revers serait remonter aux premiers âges du sceau. Nous
ne nous occuperons donc que du contre-sceau proprement dit, le contre-
sceau de cire.

Ancienneté du contre-sceau royal en France. — Louis VII est le pre-
mier roi de France qui se soit servi d’un contre-sceau. Son mariage avec
Eléonore lui suggéra sans doute l’idée de paraître en duc d’Aquitaine au
revers du sceau de majesté traditionnel. Il ne faisait que suivre en cela

Voir Gazelle des Beaux-Arts, %e période, t. VIII, p. 337 et 541.

ETUDE SUR
loading ...