Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 9.1874

Page: 284
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1874_1/0297
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE PALAIS I)U TE

A M A N T 0 U E

Jules Romain est tout entier à Mantoue et le duc Frédéric Gon-
zague n’exagérait rien en disant : « Cette ville n’est pas la mienne,
mais celle de Jules Romain ». Les palais, les églises, les maisons
de plaisance, élevés ou décorés par le disciple de Raphaël,
empruntent à son génie un cachet particulier; mais sa person-
nalité ne s’est nulle part affirmée avec autant de puissance que dans le
célèbre palais du Té, dont il a été à la fois l’architecte et le décorateur.
C’est là que se manifeste le contraste d’un tempérament fougueux qui ne
mesure pas l’obstacle et ne recule devant aucune audace, avec une édu-
cation méthodique fondée sur la tradition. Le palais en lui-même est
une conception sage, un peu froide, et où le savoir tient plus de place
que l’inspiration. Mais lorsqu’on pénètre dans les salles, on est frappé de
suite par les qualités diverses et presque contradictoires que présentent
les peintures décoratives dont elles sont ornées. Aucune ne ressemble à
l’autre. Cependant nous nous bornerons ici aux deux salles qui montrent
le mieux le contraste que nous signalons : la Chambre de Psyché et la
Chambre des Géants.

Dans la Chambre de Psyché, Jules Romain se montre comme un dis-
ciple intelligent de Raphaël; de gracieuses compositions mythologiques,
encadrées dans une ornementation qui rappelle celle des Loges du Vati-
can ou de la Farnesine, couvrent les parois de la salle et lui donnent un
aspect aimable et riant. Le nom de cette chambre lui vient de la voûte
qui représente les noces de Psyché, dont les aventures se retrouvent
aussi sur les murailles. Mercure prépare le bouquet nuptial, les Grâces
sèment des fleurs près de l’épouse de Cupidon, qui regarde dans le ciel
le char de Phébus apparaître derrière les coteaux. Puis voici Vénus et
Adonis, Racchus consolant Ariane, Silène soutenu par des Satyres ou pro-
loading ...