Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 9.1874

Page: 455
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1874_1/0473
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ARCHITECTURE ROMANE DU MIDI DE LA FRANCE.

Z4 55

Mais M. II. Révoil ne l’entencl pas ainsi. Pour lui ces mots ne s’ap-
pliquent qu’à la réfection totale des murs supérieurs de la nef, de la cor-
niche à modillons qui la surmonte et qu’à la restauration de cette église,
qui avait souffert de la dernière invasion sarrasine.

Or, si l’on se reporte aux planches relatives à l’église de Notre-Dame
desDoms, on voit une telle différence de style entre les détails du porche
et ceux de la nef ainsi que de la coupole qui la surmonte, les premiers

A DSI DE DE S'A I N T-G U.I L L EM-DU - DÉ SET5TT.

étant encore tout imprégnés de l’antique, les seconds n’en étant qu’une
imitation dégénérée, qu’il est impossible de ne point croire que la seconde
a été rebâtie de fond en comble et pour ainsi dire d’un seul jet. Quant
au porche, Mérimée le croyait du vie au vne siècle.

A propos de l’église de Yaison (Vaucluse) (t. II, pl. xxi à xxiv)
M. II. Révoil, se donnant pleine liberté avec un texte qui le gène parce
qu’il reporte à l’année 910, ce qui est déjà une date assez respectable,
la construction d’une église qu’il croit carolingienne, dit en propres
loading ...