L' art: revue hebdomadaire illustrée — 6.1880 (Teil 1)

Page: 33
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1880_1/0043
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Bas-kelief en pierre. Collection du comte Passalalqua, a Milan.
Fac-similé d'un dessin de Niccola Sanesi.

LA VICTOIRE DE SAMOTHRACE

n sait que cette statue, l'un des chefs-
d'œuvre de la sculpture antique, qu'on
admire au Louvre dans la salle des
Cariatides, a été découverte en 1863
par M. Champoiseau, alors vice-consul
de France à Janina, aujourd'hui consul
à Messine. En même temps que la
statue et sous la même couche de terre,
on avait trouvé des blocs de marbre
gris, de forme bizarre, dont on n'avait
pas reconnu la destination et qu'on laissa
sur place. Plus tard, M. Champoiseau
s'avisa que ces blocs disjoints avaient
bien pu former autrefois le piédestal de
la Victoire et qu'il y avait lieu de les
rassembler afin de replacer la statue sur
sa base antique. Son opinion se fortifia
de celle de M. Conze et des archéo-
logues autrichiens à qui l'on doit la

Lettre tirée de l'un des Corail du dôme de Sienne. . «\ 1___„ ' j.'C l

Dessin de Niccola Sanesi, d'après !. miniature de Libérale da Vercna. demies exploration SCietltlfiqUe danS

l'île de Samothrace. Dans une lettre
écrite d'Andrinople (24 juin 1879), M- Champoiseau informait le Sous-secrétaire d'État des
Beaux-Arts de l'existence de ce piédestal qui avait représenté l'avant d'une galère, et proposait
de l'envoyer au Louvre. Cette offre fut acceptée avec empressement par M. Turquet ; et, grâce
au concours non moins empressé de M. le ministre de la marine, la Victoire de Samothrace va
rentrer en possession de son piédestal ; un ensemble grandiose va pouvoir être reconstruit, le
Louvre sera doté d'un monument unique en son genre. Vingt-trois blocs de marbre, rapportés

Tome XX. 5
loading ...