L' art: revue hebdomadaire illustrée — 6.1880 (Teil 1)

Page: 182
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1880_1/0195
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES PENSIONNAIRES DU LOUVRE

(CLASSE DES DAMES1) .
II

Pour ma seconde visite au Louvre, j'avais donné rendez-vous à mon cicérone Jean Potet
devant les Sabines de David. Je n'y trouvai qu'une forte dame qui, le poing sur la hanche, jetait
un regard satisfait sur une immense copie de ce tableau.

Un mouvement un peu brusque lui fit tomber sa brosse des mains. Elle se baissa pour la
ramasser; mais, bien que de petite taille, elle ne put y arriver, le développement des muscles
abdominaux et la solidité des ferrures du corset rendant la flexion sinon impossible, au moins
très laborieuse.

Je me précipitai pour lui en épargner la peine. Elle me remercia, et nous nous mîmes à
causer.

—■ Quelle magnifique chose! dit-elle, indiquant le tableau du maître. Est-ce assez balancé,
pondéré !

— En effet, la pondération ne laisse rien à désirer; les groupes sont réglés... mathémati-
quement.

— Il y a pourtant des niais qui reprochent à ses figures de poser, de manquer de
mouvement.

— On a bien nié celui de la terre.

— C'est ma foi, vrai! Ah! Louis David, quel génie!

— Dans ses portraits, dans le Marat, dans les bonshommes qu'il a vus, dit une voix

i. Voir l'Art, (3e année, tome Ier, page 158. —

Tous les dessins de cette série d'articles sont dus à M. Paul Renouard.
loading ...