L' art: revue hebdomadaire illustrée — 6.1880 (Teil 1)

Page: 137
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1880_1/0148
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Panneau rectangulaire d'application de broderies d'or et d'argent sur velours pourpre.
Travail florentin du xvi» siècle. (Collections du Palais de San Donato.) — Dessin de Ch. E. Wilson.

LE PALAIS DE SAN DONATO

ET SES COLLECTIONS"

(suite)

Acta non verba.
Devise des Demidoff.

W^^^^ La transition n'a pas même été cherchée entre les Salons

de Luca délia Robbia et la vaste Galerie de Louis XVI ; elle
ne pouvait guère l'être et mieux valait le plaisir de l'imprévu
qui est très vif et de haute saveur, tant le contraste est piquant,
tant il est absolu.

La dénomination s'imposait par la réunion du grand portrait
d'apparat du roi, dû au pinceau de Callet, — portrait et précieux
et historique à maints titres, — d'une ravissante statuette de la
reine commandée par elle-même à Pajou qui n'hésita pas à la
représenter en Vénus ou si vous l'aimez mieux en Junon, et
^^^^^O^^^^^^w, île la pendule offerte par Louis XV à la jeune archiduchesse

^^^^^^^^^^^^^ "sÉbj, d'Autriche lors de son mariage avec le Dauphin. Triple point

^^^^^^Ë^StP^^fe^^ de départ du plus vif intérêt autour duquel gravite une variété

'1|ffS| HËP§^|^§^j|^< infinie de richesses.

JT^rz. " Le portrait a toutes les célébrités ; il ne représente pas

c..(.-ic^-r -- seulement le monarque en grand costume royal; ce n'est plus

C.UKET le roi de France et de Navarre; une société nouvelle a surgi

faisant partie d'r.nc garniture de cinq pièces , , • 1 t-< • r'i.f'1

en vieux japon, ù décor chrvsanthémo-péonien bieu, et avec elle est ne le roi des Français, comme en fait loi la
^etor.((Mto^^M^d.s.nDoii.tn.) fameuse estampe de Bervic dont voici textuellement la lettre :

Louis XVI, Roi des Français, Restaurateur de la Liberté;
Présenté au Roi et à ! Assemblée Nationale par l'auteur.

A droite on lit : Peint par Callet, Peintre du Roi.

A gauche : Gravé en îjgo par Bervic, Graveur du Roi.

Antoine-François Callet qui vit l'école française traverser les crises les plus diverses, — né
en 1741, il vécut jusqu'en 1823, — Callet a les droits les plus légitimes à meilleure renommée
que celle dont il jouit aujourd'hui où il n'est guère apprécié que des délicats. Mais je suis pour

r. Voir l'Art, 5e anne'e, tome I", page J23 ; tome II, page 505, et tome IV, pages 151, 184, 200, 245 et -295, et 6«année, tome 1", pages j,
41, 08, 9} et 109.

Tome XX. 18
loading ...