L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 4)

Page: 45
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_4/0065
License: Free access  - all rights reserved Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
Paravent

Peint par Corot en collaboration avec Daubigny et Armand Leleux. en Suisse. (Appartient à M. Armand Leleux.)

COROT

PEINTURES DÉCORATIVES

ien n’est indifférent dans l'œuvre des maîtres. En négliger
certaines parties pour le seul motif qu’elles y font exception,
ce serait s’exposer à laisser dans l’ombre des beautés de
premier ordre. C’est pourquoi nous appellerons aujourd’hui
l’attention des amateurs sur quelques ouvrages de Corot qui
ont une importance considérable, bien qu’ils sortent du
cercle habituel de ses productions, tout entier rempli par des
tableaux de chevalet en diverses dimensions. Nous voulons
parler de ses peintures décoratives.

Ce n’est pas aux lecteurs de ce recueil qu’il est
nécessaire de signaler les différences matérielles
qui distinguent la peinture décorative du tableau
proprement dit. Il suffit de rappeler que celui-ci est
essentiellement mobile, peut être déplacé, accroché
à différentes hauteurs, plus ou moins incliné pour
être exposé sous le jour qui lui convient le mieux.
Les œuvres de décoration, au contraire, sont faites pour être vues sous un jour dont la
direction demeure invariable, dans un emplacement déterminé et vertical le plus
souvent. Elles jouent le rôle de tentures, de tapisseries, de peintures murales, avec cet avantage
sur ces dernières que, brossées sur une toile ou marouflée ou fixée sur châssis, il est possible à
la rigueur de les détacher de la muraille qu’elles ornèrent en premier lieu.

L'ettre composée et dessinée pour l’Art
par J. Habert-Dys.
loading ...