Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

L' art: revue hebdomadaire illustrée — 14.1888 (Teil 1)

DOI article: DOI issue: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.25872#0157

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
NOTRE BIBLIOTHEQUE.

Dirck Pietersy 1 Hasselaer, major de la Milice civique
d'Amsterdam, don du chevalier J. S. R. van de Poil, en
1885. Tudieu! quel gaillard que ce Dirck Hasselaer et avec
quelle joie maître Hais nous a magistralement brossé un
modèle qui lui rappelait ses propres fredaines! L’infor-
tunée épouse du major — elle a dû en voir de toutes les
couleurs! — Bregje van Schoterboscli, est loin, fort loin
d’avoir inspiré cet illustre vaurien de Frans Hais d’égale
façon; il nous a laissé d’elle une assez faible image, à titre
sans doute de circonstance atténuante en faveur du
mari.

Je ne puis me consoler de ce que M. Charles E. Wilson,
qui vient de dessiner si excellemment pour Y Art deux
autres Hais du Rijksmuseum et des plus beaux : le Joyeux
Compagnon et le grave Portrait de Dame âgée de
soixante-deux ans, qui faisait partie du célèbre Cabinet
van der Hoop légué à la ville d’Amsterdam, je ne puis
me consoler, dis-je, de ce que M. Wilson ait été empêché
de reproduire le Portrait du major Hasselaer.

M. Bredius, dont les nombreux travaux littéraires dans
maintes revues sont connus de tous les curieux, de tous les

131

érudits, et qui se dévoue avec un zèle extrême à la direction
du Musée Néerlandais, a donné, en trouvant encore le
temps de rédiger, puis de remanier complètement son
Catalogue du Rijksmuseum, une leçon dont devraient
profiter certains conservateurs du Musée du Louvre,
oublieux de leur devoir envers le public et envers eux-
mêmes.

J’ai éprouvé une trop vive satisfaction à louer M. Abr.
Bredius pour qu’il ne me permette pas une légère réserve :
il a eu soin, à propos d’un des tableaux du legs L. Dopper :
De Nar\ d’ajouter très judicieusement cette note : De^e
schilderij is eene oudekopie, wellicht door een ÿjner yonen,
et il a mille fois raison, car l’original de Frans Hais, qui est
un prodige de maîtrise, fait partie de la collection de M. le
baron Gustave de Rothschild, mais je ne m’explique pas
qu’étant si sagace, M. Bredius ait consenti à laisser figurer
au nombre des illustrations de son Catalogue le dessin de
cette ancienne copie qui, fût-elle d’un des fils du grand
Frans, n’en est pas moins des plus veules.

L. Gauchez.

NOTRE BIBLIOTHÈQUE

CDLX

Racontars
teur du «

illustrés d’un vieux Collectionneur, par l’au-
Voyage dans un Grenier », Charles Cousin,

Vice-Président de la Société des Amis des Livres. Bou-
quins,, Tableaux, Dessins, Faïences, Autographes et
Bibelots. A la Librairie de l’Art, 29, Cité d’Antin,
1887 2.

Le Lieutenant de vaisseau Lucien Wyse.
(Racontars illustrés d’un vieux Collectionneur, par Charles Cousin.)

félicite fort, a tout naturellement pour première règle de
111 conduite une inépuisable belle humeur,

« Rire étant le propre de l’homme »,

1. Le Fou.

2. Voir l'Art, 140 année, tome Ior, page 5i.

Le ci Toqué » ayant le culte de Rabelais, ce dont je le
1. Abréviation pour Pietersyon, fils de Pierre.
 
Annotationen