Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 18.1878

Page: 411
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_2/0427
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
UNE ANCIENNE BRODERIE ESPAGNOLE. 411

deux dalmatiques. La chasuble est de forme espagnole comme toutes les
autres pièces.

Elle n’a pas de croix, mais un orfroi droit par devant et par derrière.
En raison du peu de largeur et de l’extrême longueur de ces orfrois,
l’ornementation de la chasuble est moins réussie que celle des autres
pièces, et cette infériorité, toute relative, est d’autant plus remarquée
que la broderie est attachée à la pièce par un galon d’or assez médiocre.

(Collection de M. D. B. Forzano.)

Chaque bande de la chasuble est divisée par trois cartouches qui ren-
ferment des crânes humains placés dans diverses positions. Les car-
touches sont reliés entre eux par une ornementation verticale formée de
rinceaux au centre desquels se placent des ossements croisés.

L’ornementation de la chape est similaire, mais grâce au développe-
ment de l’orfroi, l’effet est beaucoup plus heureux. Les bandes ont le
même nombre de cartouches. Elles sont par devant jointes par une patte
richement brodée, puis elles viennent se réunir derrière sur le col au-
loading ...