Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 18.1878

Page: 601
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_2/0621
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXPOSITION UNIVERSELLE

LES

INDUSTRIES D’ART AU CHAMP DE MARS

(deuxième et dernier article.)1

II

LES BRONZES.

propos de la très remarquable exposition des bronzes
français, que nous admirons au Champ de Mars, nous
n’allons certes pas remonter à six cents ans au delà
de notre ère pour raconter, d’après Pausanias, com-
ment Rhœcus, de Samos, découvrit le moyen d’allier
le cuivre et de le couler dans un moule, non plus
que les perfectionnements qu’apporta depuis, dans cet art, Lysippe,
l’auteur présumé du Laocoon ; mais on nous permettra de rectifier, au
profit de l’industrie française, une erreur trop accréditée, par laquelle
on prête au roi François Ier l’introduction chez nous de l’art du bronze.

Nos fondeurs n’avaient plus à apprendre de l’étranger les procédés
d’un métier très perfectionné déjà, ils pratiquaient dès le xiie siècle cet
art difficile, qui leur était venu de Byzance par les ouvriers grecs, lesquels
avaient apporté à Cologne et de là à Verdun, à Toul, à Pieims et à Limoges
les meilleurs enseignements de l’orfèvre.

Nous renvoyons à M. J. Labarte et àM. Viollet-le-Duc ceux qui sent
curieux de s’instruire en ces matières, et nous leur recommandons de

t. Voir Gazette des Beaux-arts, 2U période, t. XVIII, p. 217.

XV11I. — 2e PÉRIODE.

76
loading ...