Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 18.1878

Page: 753
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_2/0777
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES

FAÏENCES FRANÇAISES ET LES PORCELAINES

ù

AU TROCADÉRO

L’histoire de la céramique n’est
plus à faire. Nos savants et regrettés de-
vanciers l’ont écrite ici même, avant de
rassembler leurs études dans des volumes,
aujourd’hui dans toutes les mains. Et si
nous ne craignons pas de venir encore
traiter une matière qui semblerait épuisée,
c’est que l’exposition rétrospective du Tro-
cadéro offre à l’étude un champ si vaste,
et qu’elle étale aux yeux des spécimens si
rares et si nombreux de l’art de la céra-
mique, depuis la poterie grossière et nue
des Gaulois nos ancêtres jusqu’aux vases royaux, d’un décor si riche,
de la manufacture de Sèvres sous Louis XV, que nous avons cru utile,
pour conserver le souvenir de cette exposition unique et sans précé-
dents, de noter en courant pour ainsi dire, et sans oser s’arrêter trop
longuement devant les vitrines si richement remplies, les pièces les
plus remarquables et les plus dignes d’intérêt. La céramique en Europe
et notamment en France, depuis le xvie siècle jusqu’à la fin du xvme,
sera le but de cette étude sommaire.

LA FAÏENCE.

Il était difficile, presque impossible même aux organisateurs de
l’Exposition de classer toujours et méthodiquement, par époques et par

XVIII. — 3e PÉRIODE. 95
loading ...