Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 18.1878

Page: 912
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_2/0939
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L’ARCHITECTURE

AU CHAMP DE MARS ET AU TROCADÉRO

(troisième et dernier article.)1

III.

l’ARCHITECTURE DANS LE PARC DU TROCADERO.

Nous voici de l’autre côté du pont.
Mais, si bien que le palais du Troca-
déro nous sollicite par ses masses
puissantes et harmonieuses, nous ne
pouvons, pour aller jusqu’à lui, passer
indifférents devant les nombreuses con-
structions de toutes sortes qui s’étagent
sur les pentes gazonnées de ses jardins.
D’ailleurs, beaucoup de ces constructions
offrent un véritable intérêt d’art ou d’archéologie.

Si nous nous dirigeons d’abord vers la droite, nous voyons l’agglo-
mération des constructions françaises, au milieu desquelles un haut
minaret de 30 mètres signale l’exposition importante de notre colonie
algérienne. Cette exposition a été réunie dans une sorte de palais ou de
caravansérail arabe, construction rectangulaire de 35 mètres de largeur
sur 55 mètres de profondeur, dont les différents éléments décoratifs
ont été empruntés aux vieux monuments du xme et du xivc siècle, qui
subsistent à Tlemcen et aux environs. Ce sont plusieurs mosquées qui
témoignent encore aujourd’hui de l’importance de Tlemcen, pendant
trois siècles capitale d’un royaume florissant sous la dynastie berbère des
Beni-Zeiyan. Ainsi l’ornementation des quatre faces du minaret est-elle em-

'1- Voir la Gazette des Beaux-Arts, nos de septembre et de novembre 1878.
loading ...