Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 18.1878

Page: 840
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_2/0865
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
840

GAZETTE DES BEAUX-ARTS.

Après Vischer, on ne saurait guère citer que son élève, Pancrace
Labenwolf, l’auteur de la fontaine de l'IIomme aux oies, à Nuremberg,
dont on connaît quelques moyennes figures de bronze.

Les artistes allemands de la Renaissance ont excellé dans un autre
genre de sculpture qui leur est particulier : nous voulons parler des
bas-reliefs de très petites dimensions, pour lesquels ils employaient de
préférence la pierre lithographique, speckstein, le buis et d’autres
bois compactes. Ils ont exécuté avec cette dernière matière des médaillons-
portraits d’un modelé délicat et d’une finesse de touche remarquables,
des bas-reliefs qui rivalisent avec les chefs-d’œuvre des petits maîtres
graveurs, Beham, George Pencz et Aldegrever. Malheureusement, si on
en excepte un portrait-médaillon de la vitrine de M. Gavet et un délicat
bas-relief exposé par Mme la baronne Nathaniel de Rothschild, notre
exposition du Trocadéro ne contient rien qui nous permette de nous
étendre sur les œuvres de ce genre, contingent charmant de l’art alle-
mand, nombreuses cependant dans les cabinets des amateurs parisiens.

EUGÈNE PI0 T.
loading ...