Revue égyptologique — 2.1881

Page: 43
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0053
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Acte de fondation etc.

43

» corps d'épervier accroupi, coiffé de la double plume et parfois tenant Tare (voir Pierret,
■"Panthéon, p. 44) parce que, comme l'a dit M. Brugsch : il était le défenseur de l'Égypte
«contre ses ennemis venant de ce côté.»

Ajoutons qu'après le dieu Horus-Sopt se trouve un personnage vêtu d'une longue robe
et portant sur sa tête un panier ou une caisse, qu'il retient de ses deux mains. Ce person-
nage a à côté de lui deux carrés contenant quelques caractères hiéroglyphiques, malheureuse-
ment en mauvais état (dans notre estampage tout au moins), sur lesquels nous aurons à
revenir dans notre commentaire.

Enfin vient le texte de l'inscription qui, lui aussi, a beaucoup souffert et pour lequel
nous suivrons scrupuleusement l'ordre des lignes à cause des lacunes qu'il nous laisse :

^-=>--«— "-1 l_ _j

AMAM

«L'an 32 de Sa Majesté le roi du sud et du nord ÇNum-ab-ra^, gjs <ju so]ei], QUimès-
»se-neit^, aimé de Bast, la grande, dame de Bubastis, — il a fait (sic) des fondations à sa
»mère, Bast, dame de Bubastis. Il lui a bâti1 cette chapelle2 et il a fait des constructions3
» semblables à Bast de la ville de Pes-ro-oun4 dans le district de Peset5.

«A son midi (de la chapelle) est [la maison] du rotep6 Uah-ab-ra, fils d'Hor-^eb. Au
» nord l'hospice (?) de Ah(? liritis, fils de Teos (T'et-ho) [et] la maison d'Hor. A son chevet,

1 Je crois lire LU . Mais ce mot est bien fruste.

2 Pour ce mot (qui a donné naissance au copte ujotujt), voir le Dict. de Bkugsch, p. 1430 et le
Dict. géogr., p. 796. Le final de flTtTTtTtT èaïart (ibid.J paraît avoir été oublié ici comme dans TtTtT

C~3 la chapelle de la fête {Sasa y a) cité dans le Dict. géogr., p. 796.

3 Ce mot sert à désigner toute espèce de construction et même de fondations pieuses (voir le second
numéro de la Bévue 1880, p. 76).

* Cette localité qui signifie sa bouche ouverte n'a pas été relevée par M. Buugsch.

5 District inconnu.

6 Rotep (déterminé par l'homme) est un nom de métier non encore noté, point (Zoega, p. 649, 1. 3)
semble signifier nourrir, sustenter (la multitude des Juifs — à l'aide de la manne). Peut-être s'agirait-il d'un

6*
loading ...