Revue égyptologique — 2.1881

Page: 272
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0310
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
272

Eugène Revillout.

»plendis, dans l'abîme du Tiaou, devant et en la main d'Osiris. Tu protèges (Br. 699) les
» âmes d'Abydos, car elles vivent par toi, ces âmes du Tiaou et de Teser (la tombe. V. Br.,
»Dict., 1682). Viens sur terre! Apparais pour que je fasse mon (adoration) aujourd'hui . . . .
»Sors de devant le grand Soi, le père (bis) de tous les dieux! Viens à l'ouverture, à l'ouver-
»ture (sic) de mon vase aujourd'hui. Dis-moi des paroles vraies pour toutes les choses sur
«lesquelles je t'interrogeai, sans y ajouter de mensonges; car c'est moi Isis, la savante, qui
» parle de ma propre bouche!»
Dis ces paroles sept fois.

Tu diras au petit enfant, à savoir : «Que je dise cela à Anubis, à savoir : Viens amener
»les dieux à l'intérieur. — Il ira les chercher pour les amener à l'intérieur. — Tu inter-
»rogeras l'enfant, en disant : — Les dieux viennent-ils à l'intérieur? — Il dira : Oui, ils
» sortent. Vois les ! » — Tu leur donneras des ordres. — Dis ces paroles : — « Kéveille-toi, dieu
»§ail Réveille-toi, Mera, Poer, Didiou, Teut'iou, pour que je voie! pour que je ... . Que je
» fasse la création (kema) de l'essence du monde de lumière! Ibis à face vénérable (sepes,
»Br. 1389), vénérable! Entre (ak) au cœur! Que soit fait existante la vérité du dieu grand,
» dont le nom est grand ! » — Dire sept fois.

Tu dis au petit enfant : «Que je dise ceci à Anubis, à savoir : Amène-moi une barque
»(Br. 1661) à l'intérieur, pour les dieux, afin qu'ils se réunissent! — Ils se réunissent. —
» Tu dis : — Apporte du vin à l'intérieur. Montre le (s-oW) aux dieux. Apporte des pains à
» l'intérieur, pour qu'ils mangent et boivent. Qu'ils mangent! Qu'ils boivent! Qu'ils fassent un
»bon jour (un jour heureux)! — Ils le font. — Tu dis à Anubis : — Qui interrogeras-tu
»pour moi"? — Il dit : — Le Principe. — Tu lui dis : — Le dieu qui me fait ma réponse
«aujourd'hui, qu'il se tienne debout! — Il dit : — Il se tient debout! — Tu lui dis : — Que
»je dise ceci à Anubis : — Porte les pains devant (haito). Tu crieras devant lui à cet instant:
» — Divin àai du soleil ! Seigneur du soleil ! Toi qui es en lui en ces heures ! — Tu feras
»dire ces paroles à Anubis; car c'est le dieu qui me répond aujourd'hui. Qu'il lui fasse dire
» ces choses en son nom, en étant debout ! Qu'il parle en son nom ! Tu l'interrogeras sur
» toutes les choses que tu désires.»

(La suite à un prochain numéro.)

LES POÉSIES BILINGUES DE MOSCHION.

Dans une de mes dernières revues bibliographiques (lr<! année, p. 191), je signalais:
« une brochure intitulée : Epigrammata graeca in Aegypto reperta, par M. le dr Puchstein (de
Poméranie) attaché au Musée égyptien de Berlin.» Je disais alors : «Nous aurons occasion
de citer plus longuement cette brochure, en étudiant la partie démotique du bilingue de
Moschion, dont MM. Lepsius et Puchstein ont bien voulu m'envoyer les estampages. » Il est
temps maintenant d'exécuter cette promesse; car, dans ma dernière mission à Berlin, j'ai pu
étudier le texte original et achever mon travail, qui vient compléter l'excellente monographie
rédigée par M. PucnsTEiN sur la partie grecque.
loading ...