Revue égyptologique — 2.1881

Page: 340
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0422
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
340 Ludw. Steen.

quatrième lecture.

ANALYSE D'ONE LECTUEE

sur une épopée gréco-égyptienne.

PAR

M. Ludwig Steen.

J'ai récemment acquis à Thèbes quelques fragments d'une épopée gréco-égyptienne
sur papyrus qui se trouvent actuellement au Musée égyptien royal à Berlin. Ce sont trois
fragments qui faisaient partie d'une petite collection de papyrus grecs et coptes. Ces papyrus,
tous plus ou moins fragmentaires, contenaient des morceaux de lettres sahidiques et de con-
trats grecs d'une écriture byzantine très cursive; outre cela, il y avait un morceau de
quelques mots du poème d'Hésiode Erga kai hemerai. D'après l'écriture, il faut renvoyer ces
documents au septième siècle après J.-Cb. Les trois fragments en question, écrits sur les
deux côtés, donnent des morceaux d'environ 60 à 70 hexamètres, et il y en a peu qui
soient intacts et complets. Ils décrivent, dans le langage d'Homère, un combat des Romains
contre le peuple nubien des Blemyes — car c'est cette orthographe du nom que les vers
préfèrent à cette autre vulgairement adoptée de Blemmyes. Voici un échantillon de cette
poésie qui nous conduit dans la mêlée d'une bataille aux bords du Nil :

rUpjivosç S' cÂsv.sv AsX'.ov xpaiepév te ïhiXdpvqi
AajxTOtt'SïjV ts çaXïjpbv 'A-f^opa i' atoXojx^TY)*.
Aïvioç auTe Mîjj-avTO Sai^ova 6ï]pccuvawv
NeiXwirjç TtpopX^TOç ïSwv è^taX^evov cy.O^ç
ày.poTâT»;ç xeçaXïjç y.atà tvt'ov o&Msae yjx\v.u> •
■Kpï)Vï]ç o' èç 7cot«[xov wpoviuXÉvSeTO.....

«Persinoos tua Dolios et Pylartes le vigoureux et Lampétidès le brillant et Agénor le
»rusé. De plus, lorsque Aenios vit Mimas le versé dans la vénerie qui s'élançait sur le
» rivage escarpé du Nil, il le frappa de son glaive sur la nuque au sommet de la tête. La
» tête la première, il roula dans le fleuve.....»

La plupart des vers que le hasard nous a conservés sont malheureusement mutilés au
commencement ou à la fin. Mais ce qui nous reste suffit pour nous faire connaître le genre
du poème et son sujet. Les soldats étaient venus aux tentes des Blemyes, BXîpwwv /.Xtirfaçj
et plus, les files serrées des Blemyes furent mises en déroute

. . . BXs|j,i(j)v Twy/.vat kXovsovto çàXaYYsç

Enfin, le combat se transporta sur les bords abruptes du Nil : ces trois faits qui y
sont racontés prouvent suffisamment que ces fragments sont les restes d'une épopée dont le
sujet est une guerre faite aux Blemyes. Mais quels sont les événements de l'histoire aux-
quels ce poème se rapporte?
loading ...