Revue égyptologique — 2.1881

Page: 337
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0419
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Concordances entre l'année vague et l'année solaire.

337

Le second volume est consacré tout entier aux variantes qui y sont consignées sous
forme de tableaux synoptiques. Les pages sont divisées en colonnes verticales dont chacune
représente un papyrus. Le texte du papyrus type, celui du premier volume, est recopié dans
la colonne de gauche, et chaque variante est indiquée en face du mot avec lequel on la
compare. Dans les deux volumes, on a conservé l'ordre et le numérotage du Todtenbuch;
non que l'ordre des papyrus thébains soit le même, mais afin d'éviter les confusions qui
naîtraient d'un changement dans les numéros des chapitres.

Quant au titre du livre, on conservera aussi le nom de Livre des Morts. «Cependant »,
ajoute M. Naville, «ce livre a un nom en égyptien; il se nomme le Livre de per em hrou
5><^^^^<=>^?^?"' a ProPosé diverses traductions de cette expression; je demande
» pardon à mes savants confrères si je fais tort à l'un d'eux; mais je ne crois pas avoir
» rencontré dans aucun ouvrage l'interprétation que je me permets de proposer ici; celle de
«M. Devéria, identique pour les mots, diffère par le sens que ce savant leur attribue. Je
» crois donc que per em hrou veut dire sortie du jour, c'est-à-dire sortie de son jour. On
» trouve dans le Livre des Morts des expressions comme celle-ci : J'ai été délivré du mal de
» ceux qui sont dans leurs jours; ou encore : Je n'ai pas blasphémé contre le roi pendant son
yjour; ici les variantes donnent pendant la durée de sa vie. Sortie de son jour, ce n'est

■ subsiste au-delà du

» tombeau; c'est simplement être délivré de cette durée fatale et déterminée qu'a toute vie
«terrestre, ne plus avoir ni commencement ni fin, avoir une existence sans limites dans le
» temps et aussi dans l'espace ; de là ce complément si fréquent de l'expression sortie du jour,
y sous toutes les formes que veut le défunt. En résumé, devenir un être affranchi des limites
» de temps et d'espace. Ce qui a embarrassé les traducteurs, c'est que souvent cette expression
» n'est plus que le titre du livre et qu'il faut la prendre comme telle, ^•c^^x ^ ^\Q,
«dans bien des cas, ne veut dire autre chose que fragment du per em hrou, comme l'on
«disait chapitre du bereschith ou strophe d'Œdipe à Colone. Quelque avantage qu'il y ait
«eu à adopter le titre égyptien, même imparfaitement traduit, je crois qu'encore ici il vaut
«mieux ne pas rompre avec l'habitude et appeler ce livre : Livre des Morts jusqu'à ce que
«les égyptologues aient adopté une traduction définitive de l'expression per em hrou- pour
«laquelle je propose : sortie du jour ou de son jour.»

M. Naville termine en remerciant toutes les sociétés et les personnes qui ont bien
voulu lui prêter leur concours; en particulier Messieurs les conservateurs des Musées qui ont
toujours mis la plus grande bienveillance à lui communiquer leurs documents.

TROISIEME LECTURE.

CONCORDANCES ENTRE L'ANNEE VAGUE ET L'ANNEE SOLAIRE

par

M. LE PROFESSEUR LlEBLEIN.
M. Lieblein lit un mémoire sur les textes égyptiens datés, pour faire suite à des articles
précédemment publiés par lui.
Voici les textes étudiés :

43
loading ...