Revue égyptologique — 2.1881

Page: 147
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0185
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Les pensions alimentaires.

147

posée d'abord ; n'est pas la bonne. J'avais été trompé par une ligature dans le contrat de
Marseille et la comparaison des actes de Berlin me prouve qu'il faut lire Anyv — ma/is

Le procès du papyrus grec XIII de Turin, que nous avons publié ci-dessus, avait eu
pour point de départ une pension alimentaire promise par un mari au bénéfice de sa femme.
Nous possédons en démotiqne beaucoup d'actes de ce genre et nous en avons déjà publié
quelques-uns.

Généralement à Thèbes cette pension se compose de trois éléments : une somme en argent,
du blé en nature et de l'huile. Dans plusieurs actes de Memphis on ne trouve que le blé
et l'argent.

Quand l'huile est indiquée, les quotités en varient peu. On trouve d'ordinaire 12 hins
de l'huile fine (de sésame) et 12 hins d'huile de tekem (ouxow)1. Ce hin'- n'est certainement
pas le petit hin des textes hiéroglyphiques, le ivwv de Cléopatre, mais une mesure beaucoup
plus grande qui représente le youç alexandrin, 12e de la métrète3. Nous voyons, en effet, dans
les papyrus grecs que les jumelles du Sérapeum recevaient pour leurs usages domestiques
12 ou une métrète d'huile de sésame et 12 ou une métrète d'huile de v.:y.i\ c'est-à-
dire juste le même chiffre que nous trouvons dans tous les contrats de mariage mentionnant
l'huile, excepté un seul5. Nous pouvons donc conclure avec certitude à l'identité du grand

roi commençait alors au mois de Thot qui avait suivi son couronnement. Nous pourrions donc n'avoir que
19 années complètes, et d'ailleurs l'insurrection à commencé sous Philopator; selon le papyrus 1er de Turin.
Quant à l'âge de 25 ans que Polybe attribue à Épiphane, lorsqu'il vainquit les derniers des dynastes révoltés,
il n'est qu'approximatif. Selon Justin, Épiphane avait 5 ans quand son père mourut. Il était donc dans sa
25e année en l'an 19 de son règne.

1 Voir Nouv. Chreat., p. 2, 5 et 109; Revue, i, 92 et 94, le contrat de mariage de Marseille, etc., etc.

2 M. Chabas a, du reste, déjà remarqué que le mot <Çp hm désignait souvent des vases de

différentes sortes comme ç^e^u-'— o«o en copte. On distinguait aussi plusieurs hins chez les Hébreux.

3 Nous reviendrons ci-dessous sur cette question dans notre article sur les mesures.

4 Voir surtout les papyrus grecs III, VI, IX du British Muséum, B, C, D de Leyde, 22, 23, 25, 29,
30, 31, 33 du Louvre. Le papyrus VI du British Muséum (publié et commenté par M. Bernandino Peykon,
p. 55 et suiv. de son remarquable ouvrage) est surtout fort intéressant. Après nous avoir dit que les jumelles
devaient recevoir par an une métrète d'huile de sésame et une métrète d'huile de xtxi et qu'ils avaient reçu
en l'an 6 (d'Évergète) 6 /ou; d'huile de sésame et 6 /ou; de xtxt pour un semestre, il ajoute qu'il était redu :
1° la métrète d'huile de de l'an 18 (de Philométor); 2° la métrète d'huile de xixt de l'an 19; c'est-à-
dire 2 métrètes de xtx't au total, à la place desquelles les jumelles demandent une métrète de sésame à
joindre aux 2 autres métrètes de sésame qu'on leur redevait également. Cela leur a été accordé. Le xuii
avait donc une valeur moitié moindre du sésame. Dans le papyrus IX du British Muséum un certain Pto-
lémée écrit au contrôleur Dorion qu'il a regardé dans les registres du temple et qu'il a vu qu'on donnait
aux jumelles du grand Sérapeum un /ou; d'huile de sésame par mois, ce qui fait une métrète par an. Rien
de plus clair que ce texte, dont les données se retrouvent également dans le papyrus 0 de Leyde. La
métrète valait bien 12 /ou;.

5 C'est le contrat de mariage 2433 du Louvre qui en spécifie 3 par mois ou 36 par an. Mais les quan-
tités de blé sont également trop fortes et nous savons que le mari en question voulait trouver un prétexte
de dettes fictives de tout genre pour dépouiller ses enfants au profit d'une seconde femme.

19*

rOi, nom parallèle à celui de son prédécesseur

LES PENSIONS ALIMENTAIRES.
loading ...