Revue égyptologique — 2.1881

Page: 1
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0011
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
REVUE ÉGYPTOLOGIQUE

publiée

SOITS LA DIRECTION DE

MM. H. BRTJGSCH, F. CHABAS, EUG. REVILLOUT.

EENEST LEEOTJX, ÉDITEUR

libraire de la société asiatique, de l'école des langues orientales vivantes etc. etc.

28, EUE BONAPARTE, 28, A PARIS.

IIe année! FI 1881.

La REVUE EGYPTOLOGIQUE pariât tous les trois mois par numéros de six feuilles au moins, avec
planches, fac-similé etc. — Aucun numéro ne se vend séparément.
Prix de l'abonnement annuel: Paris 25 fr. — Départements 2G fr. — Étranger 27 fr.

Sommaire : Second extrait de la chronique démotique de Paris : Les prophéties patriotiques. — Un fragment de la légende osiriaque.

— Le serment dérisoire chez les Egyptiens. — Les affres de la mort chez les Egyptiens. — Eécits de Dioscore, exilé
à Gangres, sur le concile de Chalcédoine. — Les sarcophages D 5 et 7 du Louvre. — Un contrat de mariage de l'an 4
de Psammétique II. — Une vente de maison de l'an 12 de Darius Ier. — Acte de fondation d'une chapelle à Hor.-merti
dans la ville de Pharbeetus, en l'an 52 de Psammétique Ier. — Acte de fondation d'une chapelle à Bast dans la ville
de Bubastis, l'an 32 du roi Amasis. — Correspondance H. Brtjgsch-Pacha. — Nécrologie et nouvelles. — Revue
bibliographique. — Erratum.

SECOND EXTRAIT DE LA CHKONIQUE DÉ1I0TIQUE DE PAEIS.

Les prophéties patriotiques.

(Suite. 1)

Dans ma précédente lecture, j'ai fait l'examen rapide de la partie de notre papyrus
contenant les prophéties du prêtre éthiopien d'Harsefi et leurs commentaires historiques. J'ai
fait voir que l'exégète égyptien avait divisé le texte en deux parties régulières et distinctes :
l'une qui devait être relative à la première révolte des Égyptiens contre la domination per-
sane, et l'autre qu'il appliquait à la seconde révolte des Égyptiens contre la domination
grecque, c'est-à-dire au grand mouvement national dont j'ai parlé dans un autre travail et
qui, sous Épiphane, produisit dans le midi la royauté d'Harmachis et d'Anchtu et dans le
nord d'autres soulèvements locaux parmi lesquels nous signalerons surtout celui de Lyco-
polis. Ce ne fut qu'en l'an 20 de son règne que, selon les témoignages concordants du Polybe
et des documents démotiques et hiéroglyphiques, le roi grec en finit complètement avec les
derniers des « dynastes égyptiens » ; et dans l'intervalle, dans les pays même qui étaient sou-
mis à Épiphane, il y eut place pour bien des espérances factieuses. C'est ainsi, par exemple,
qu'à Memphis même, ville qui cependant ne cessa jamais d'appartenir aux Grecs — nous
en avons la preuve dans les contrats — la caste sacerdotale crut longtemps qu'une rénovation
patriotique et religieuse allait se produire dans toute l'étendue de l'ancien empire des Pha-

1 Voir le précédent numéro do la Revue, année 1880, p. 145 et suiv. pour le premier article de ce
second extrait et le deuxième numéro de la Revue, année 1880, p. 49 et suiv. pour le premier extrait : Ama-
sis et les mercenaires.

1
loading ...