Revue égyptologique — 2.1881

Page: 145
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0183
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Le reclus du Sérapeum.

145

»En vérité, c'est la déesse. Elle m'a accordé d'accomplir cette nouvelle protection et de te
» délivrer 1 en t'amenant saine et sauve à ta maison2. — Elle reconnut que j'avais raison :!.

«Autre (rêve).

« Je me reconnus dans, la maison de....... On me dit : Horus, le scribe, prendra la

» femme, ta sœur Taous4, pour épouse. — Voici qu'il faut que tu lui parles pour savoir si elle
» l'aime5. — Je parlai en disant : Aimez-la d'abord6! Si son cœur (à lui) l'aime, elle aussi
»elle l'aimera. — Je lui écrivis ceci à savoir........

«Écrit l'an 21, Mésoré 18(?). »

Le songe de Tavé qu'avait recueilli Ptolémée7 est postérieur de deux ans à celui-ci :
il est de l'an 23. Taous n'était pas encore mariée. Horus ne l'avait donc pas épousée et le
second rêve de sa sœur avait été vain. Quant au premier, il nous montre du moins son bon
cœur; car les deux jumelles étaient en procès continuels avec Néphoris, leur mère, qui
s'était, paraît-il, fort mal conduite à leur égards. Cela n'empêchait pas Tavé de vouloir se
jetter à l'eau pour Nephoris, s'il faut en croire son récit. Notons seulement qu'elle paraît
bien fière de son dévouement supposé.

(La suite à un prochain numéro.)

LE EOI ÇfW^l ET LE EOI (M^l

J'ai depuis longtemps signalé d'après certains contrats de Londres et de Marseille, les

rois Anch(.....) et Harmachis qui possédèrent près de 20 ans Thèbes au commencement

du règne de Ptolémée Epiphane. Pendant ma mission de Berlin de 1878, M. Lepsius me fit
communiquer deux nouveaux contrats du roi Harmachis, récemment achetés par lui, ainsi que
la photographie d'un autre contrat du même prince, envoyée à M. Stern. Vers le même

' E-en-t (conf. cii-einc) e-pet-èi-et-ut'a.

- ec-cwoiru . . oiriiTô.1 j*.e (ïSÊkx f\__^ R Q\

\wX!ÂQ Wl_l ^—Dr /

3 Le nom est ici très peu distinct. Quant au mot, signifiant épouse, il se trouve dans tous les contrats
de mariage et dans Setna.

1 Mot à mot : Voici! (Conf. Brugsch, Dict., p. 930) parle avec elle si elle l'aime (esop mers-su).
6 T-het-s. Conf. iitçh. Hier. : c=^/. C'est du moins ce que je crois voir dans la copie.

6 Une ligne est ici indistincte. Le second rêve, qui forme le verso de notre tessère, est ici, du reste,
bien moins lisible que le rêve du recto, dans la copie qu'a bien voulu me communiquer M. Golenischeff.

" Papyrus grec C de Leyde, initio. Notons que nous avons aussi des documents postérieurs montrant
que les jumelles restèrent vieilles filles plusieurs années encore.

8 Voir, en particulier, les papyrus grecs 22 et 23 du Louvre (déjà cités dans ma Chrestomathie,
p. CLVIII), et dans lesquels les jumelles accusent Néphoris d'avoir causé la mort de leur père, de leur
avoir dérobé leur héritage et de leur avoir même pris leurs propres économies.

9 Voir mes articles parus dans la Bévue archéologique (novembre 1877) la Zeitschrift (3e et 4" n°"
1879), ma Chrestomathie démotique, LXXXVI et suiv. — Voir aussi l'article de M. Brugsch (Zeitschrift, 1878,
2e partie, p. 43), et le travail de M. Baiixet sur «le roi Horemhou». Conf. Revue égyptologique, lrc année,
p. 148, 2° année, p. 8, 10G, 109 et 110. Pour les textes datés du temps des rois thébains voir Nouvelle chres-
tomathie, p. 109 et suiv., 126 et suiv., Revue égyptologique, lrc année, p. 121, 2e année, p. 16. Voir aussi, dans
ce numéro, le Contrat de mariage de Van 14 d'Anch .. ., publié dans notre article sur les Pensions alimentaires:

19
loading ...