Revue égyptologique — 2.1881

Page: 177
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0215
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Leïtee de M. G-olénischeff, etc. —

Poids sémitico-égyptiens.

Lettre de M. Golénischeff à fû. Revillout sur deux poids de sa collection.

Monsieur,

Je profite enfin de quelques moments libres pour Vous donner quelques renseignements
promis concernant les deux poids égyptiens qui se trouvent actuellement en ma possession.
Ces deux poids sont taillés en une pierre noire-grisâtre pas trop dure (du schiste probable-
ment). L'un, précisément celui qui ne porte aucunes indications, présente
la forme presque régulière d'un cube (0,031 m. : 0,029 m. : 0,032) aux
côtés arrondis et pèse 90,0 grammes. Comme sur deux côtés ainsi qu'à
un coin ce poids est quelque peu abîmé, son poids premier peut bien avoir
été d'environ 91 grammes, ce qui nous forcerait à y reconnaître un
outen de 10 ket.

Le second poids qui présente la forme d'un parallélipipède (0,032 m. : 0,028 m. 0,045)

est malheureusement mutilé dans un coin ainsi que légèrement abîmé sur deux côtés. Sur

le milieu d'un de ses côtés larges il porte distinctement l'indication suivante ini («8 fois»).

1111

Dans l'état actuel ce poids pèse 127,7 grammes. J'évalue le poids des
parties cassées à peu près à '/3Gèmo partie du poids actuel, ce qui nous
ferait admettre pour le poids originaire « peu pris 127,7 -f- 3,54 (??) =-
131,24 gr. Donc l'unité qui d'après l'indication de notre poids devait
entrer 8 fois dans ce dernier, serait de 16,4 gr. Je serais bien curieux
de savoir si l'unité du poids de Berlin se rapproche de ces données 1 et
si mon poids appartient en effet à un autre système métrique que celui
des outen et des ket? Si ma mémoire ne me trompe pas seulement, je
crois remarquer une certaine relation entre mon poids et le poids de
Marseille -, car ce dernier qui est de 166,5 (?) gr., paraît contenir 10 unités (16,4 (gr.) -f- x (gr.)
de celles qui entrent 8 fois dans le mien.

Tout en espérant que les quelques remarques sur mon poids pourront vous être, Monsieur,
de quelque utilité dans vos savantes recherches, je me dis votre très dévoué

W. Golénischeff.

Poids sémitico-égyptiens.

Depuis les beaux travaux de M. Chabas 3, on connaît bien les bases du système pon-
déral des Égyptiens. Ce système reposait sur Y outen* I mn\ qui pesait, selon cet illustre

' Comme nous l'avons vu plus haut, le poids égyptien de Berlin s'écarte beaucoup de ces données.
Mais le poids de Saint-Pétersbourg rentrerait plutôt dans le système babylonien et persan. L'unité n'est
en effet pas très éloignée du double sicle d'or darique ou du bpw de l'inscription araméenne du lion
15. Ces poids égyptiens sont dureste peut-être d'époque persane, (e. r.)

2 Ce poids en basalte appartient à la collection Clot-bey et a été étudié à mou intention par
M. Golknischekf pendant son dernier voyage, (e. e.)

3 Voir le dernier ouvrage de M. Chabas : Recherches sur les poids, mesures et monnaies des Égyptiens,
ouvrage dans lequel notre illustre maître résume ses diverses découvertes.

4 On a parlé aussi de poids égyptiens qui seraient allés jusqu'à 9G grammes. M. Chabas les écarte

23
loading ...