Revue égyptologique — 2.1881

Page: 79
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0117
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L'antigbaphe des luminaires.

79

au prophète de FAsclépeium avant d'être communiquée à l'administrateur général du Sérapeum.
C'est, sans doute, dans les bureaux de ce haut .personnage que l'on a écrit, au revers, en
grec : antigraphe des luminaires avciYpapov tuv au/vwv, probablement pour assurer la conser-
vation et la classification de cette pièce égyptienne, qui, sans cela, aurait pu se perdre, par
la négligence des employés de race macédonienne.

Voici maintenant le texte démotique du papyrus :
«Héreius, habitant d'une maison qui est dans l'Asclépeium ', dit :
« Je fais savoir2 ceci au prophète, à l'écrivain du sanctuaire et au peuple de la demeure
» éternelle d'Imouth, (Asclépios,) le dieu grand. — Qu'il fasse votre ... dans sa maison !

« En l'an 30, le 4 de Thot, en la main du dieu Imouth et de la grande déesse Astarté,
» don3 d'un Kesro d'huile de Tekem4 pour le luminaire (shêc). — Il n'y a pas à laisser
» (s'éteindre) le feu d'un luminaire à jamais, parmi les 42 luminaires qui existent aujourd'hui !
»I1 restera éternellement! — J'ai fait solder5 cela et ordonner de leur faire préparer0 le reste pour
»Patot, afin qu'il le fasse remettre7 à Téos, par année8. — C'est en dépôt (ac&Ao). — Aucunes
» autres personnes (sic) n'ont à prendre (cela) dans leurs maisons ! — Le scribe du sanctuaire est
» pour ces choses9 ! — Il sera établi dans le cœur de tout homme — en dehors de celui qui pré-
»pare les huiles 10 et toute chose — de rester à la porte de la grande déesse Astarté et du
» dieu grand.....11

« J'ai payé cela. Fais amener Hesmen, fils de Hor, devant toi, au sujet des 25 argen-
» teus que . . . Voici que ... je les ai payés. A toi ces choses. Téos et Patot ont écrit pour
» faire être cela (pour en témoigner). Je leur ferai savoir.....

« Écrit l'an 30, le 4 de Thot. »

Ce texte exige peu de commentaires.

L'Asclépeium ou sanctuaire d'Imouth-sé-Ptah — dieu assimilé à Esculape — est, sans
cesse, mentionné dans les papyrus grecs et démotiques du Sérapeum, qui donnent sur sa
situation de nombreux détails.

Dans un contrat du temps d'Alexandre, fils d'Alexandre le Grand, qui porte au Louvre
le n° 2412 et que j'ai publié dans ma Chrestomathie démotique, p. 398, il est question d'un
terrain situé « sur le territoire de Thni de Anchto, à l'entrée de l'enceinte de Thni, du côté

1 En égyptien pa-Imhotep, la demeure d'Imouth.

2 En copte cooth. Voir Brugsch, Dict., p. 117C.

3 Tu lek mot à mot : mise de côté, mise en réserve.

4 L'huile de Tekem (hier. cs>^/r\ V\ A) répond à l'huile de Kiki des textes grecs. (Voir mon article,
Zeitschrift, 1879, p. 92.) JAJS^Y/

5 Ttofi, Ttoioûe, À 1 1 . Brugsch, Dict., p. 1024.

6 co£.^ |"IJj^^. Cfr. Brugsch, Dict., p. 1196.

I Mot à mot : afin qu'il le fasse être à Téos. Nous verrons plus loin qu'un économe de l'Asclépeium, dont
nous possédons le sarcophage au Louvre portait ce nom et avait la surveillance, comme basilicogrammate
et comme prophète, de tous les comptes concernant le bourg de Imhotep-se-Ptah, bourg qui contenait aussi
l'Astarteium.

8 llenpe ten pour ten renpe. Voir Brugsch, Dict., p. 1551.

9 Ou le scribe.

10 3SL061T ^"^CK

II C'est-à-dire de ne pas s'entremettre dans la question du luminaire etc. Voir le commentaire.
loading ...