Revue égyptologique — 2.1881

Page: 320
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0358
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
320

Eugène Revillout. — Aug. Mariette-pacha.

Ce rapport est inséré-tout au long dans le tome 18 des mémoires de l'académie, p. 152 et suivantes.
Qu'il nous suffise de dire que la mission fut promise. Le 8 juillet 1850 M. Mariette put donc écrire au
directeur des Musées nationaux :

«Monsieur le directeur, Je désirerais dans l'intérêt de mes études pouvoir disposer de six mois que
»je compte employer à un voyage en Egypte.

«En vous demandant de vouloir bien m'accorder, pour ce même espace de temps, un congé, qui
» partirait du premier septembre prochain, j'ai la confiance que vous ne vous refuserez pas à me rendre un
» service important, que je regarderai comme une nouvelle preuve de la protection dont vous voulez bien
«honorer mes travaux. J'ai l'honneur d'être etc.»

Monsieur le directeur répondit à la date du 11 juillet 1850:

« Monsieur, J'ai reçu la lettre que vous m'avez adressée le 8 de ce mois pour me demander un congé
» de six mois (à partir du 1er septembre prochain) que vous comptez employer à un voyage en Egypte. Je
» consens bien volontiers à cette absence, puisqu'elle doit servir à vous fortifier dans les études que vous
» poursuivez avec une persévérance digne d'éloges.

«Vous pourrez donc suspendre vos travaux dès le 1°'' septembre, pour les reprendre le 1er mars de
» l'année prochaine. Agréez etc. »

Les travaux de M. Mariette au Louvre ne devaient pas être repris le 1er mars. Ses magnifiques
découvertes, qui ont tant enrichi notre musée, retardèrent plus longtemps son retour.

Hâtons-nous de dire, du reste, qu'il avait achevé l'œuvre de classement à lui confiée. Nous possédons
au Musée égyptien quatre gros cartons remontant à cette époque et contenant: «L'inventaire général des
» monuments égyptiens conservés dans la salle Henry IV, ou déposés dans les magasins, au 1er juin 1850 »',
c'est-à-dire tout ce que renfermaient à cette époque les salles égyptiennes du rez-de-chaussée. Le Ie1' carton,
de 1 à 101, contenait l'inventaire provisoire des statues. Le 2°, de 102 à 148, celui des bas-reliefs. Le 3e, de
149 à 306, celui des stèles et inscriptions. Le 4e, de 307 à 339, les Monuments divers. Toutes les fiches sont
de la main de M. Mariette, comme plus tard celles des 16 cartons du Sérapeum.

M. Mariette partit donc. Mais il laissa sa femme et ses enfants à Paris, et le ministre de l'intérieur
(dont dépendaient alors les Musées,) promit de leur faire remettre le traitement que M. Mariette touchait
au Louvre. L'administration des Musées en fut avertie par la lettre suivante:

«Paris le 10 août 1850.

«Monsieur le directeur et cher collègue, Je m'empresse de vous prévenir que Monsieur le ministre
»de l'intérieur veut bien accorder à M. Mariette, chargé d'une mission en Egypte, la continuation de son
» traitement d'employé du musée, jusqu'à concurrence de mille francs, pendant son congé. Je n'y vois aucun
«inconvénient et je serai charmé que cette faveur lui soit accordée. Agréez etc.»

E. R.

(Lu suite au prochain numéro.)

1 Ce fut postérieurement au départ de M. Mariette que les galeries égyptiennes purent être pleinement livrées au public. On
lit dans la lîcvuc archéologique, t. VIII, p. 204 à 20iï : «Le jeudi 5 juin (1851) a eu lieu, avec une grande solennité, la réouverture des
musées nationaux, fermés depuis près de deux ans pour des travaux de restauration et de nouvelles classifications .... Les salles
égyptiennes, qui étaient depuis si longtemps dans un désordre désespérant pour toutes les personnes qui étudient les monuments de
l'ancienne Egypte, ont été remises en ordre et augmentées d'une foule d'objets importants retrouvés dans les magasins du Louvre par
le conservateur M. E. de Rougé. » M. de Kougé n'était encore que conservateur honoraire. Mais il devint conservateur à G000 fres. de
traitement le 1er janvier suivant (1S52).

TABLE DU NUMÉRO.

Lettre à M. Revillout sur les monnaies égyptiennes, par M: Lenormant, do l'Institut, p. 49. — Second extrait de la
chronique démotique (E. R), p. 52. — Statue d'un ministre (E. R.), p. 62. — Les affres de la mort (E. R.), p. 64. — Le serment
déoisoire (E. R.), p. 72. — Le groupe pehti, par Paul Pierret, p. 74. — La requête d'un Taricheute d'ibis (E. R.), p. 75. —
L'antigraphe des luminaires (E. R.), p. 78. — Entretiens philosophiques d'une chatte et d'un chacal (E. R.), p. 83. — Un quasi-
mariage (E. R.), p. 89. — La femme et la mère d'Amasis (E. R.), p. 96. — Un prophète d'Auguste et sa famille (E. R.), p. 98.
— Authenticité des actes (E. R.), p. 103. — Le papyrus grec XIII de Turin (E. R.), p. 124. — La loi de Bocchoris et l'intérêt
il 30 pour 100 (E. R.), p. 142. — Les reclus du Sérapeum (E. R.), p. 143. — Le roi Anchmaehis et le roi Harmachis (E. R.),
p. 145. — Les pensions alimentaires (E. R.), p. 147. — Données métrologiques des prêts de blé (E. R ), p. 150. — Nouvelles
mesures agraires (E. R.), p. 152. — La tenue des livres en Egypte (E. R.), p. 154. — La valeur de l'huile (E. R.), p. 162. —
Les mesures de capacité (E. R.), p. 165. — Le mot grec auvvotoç écrit hiéroglyphiquement, par Brugsch-pacha, p. 170. —
Quelques poids égyptiens et assyriens. — Lettre de M. Stern, p. 171. — Note métrologique de M. Ledrain, p. 173. — Lettre
de M. Golenischeff, p. 177. — Poids sémitico-égyptiens (E. R.), p. 177. — Lettre de M. AurÉS, p. 184. — Lettre de M. Oppert,
de l'Institut, p. 186. — Comparaison des mesures égyptiennes et hébraïques (E. R.), p. 187. — Première lettre de M. Revillout
à M. Lenormant, p. 201. — Note sur les plus anciennes monnaies hébraïques (E. R.), p. 234. — Nota, p. 244. — Seconde lettre
à M. Lenormant, p. 245. — Un bilingue monétaire (E. R.), p. 266. — Note additionnelle (E. R.), p. 267. — Un rapport de
police, p. 269. — Contrat de mariage du temps de Darius (E. R.), p. 270. — Livre d'incantation (É. R.), p. 270. — Les poésies
bilingues de Moschion (E. R.), p. 272. — Revue bibliographique (E. V. R.), p. 278. — Note sur l'équerre égyptienne (E. V. R.),
p. 304. — Correspondance numismatique, p. 314. — Nouvelles, p. 316. — Errata, p. 316. — Aug. Mariette-pacha (E. R.),
p. 317. ■— Planches contenant les traductions mot-à-mot des articles démotiques.

L'Éditeur Ernest Leroux, Propriétaire-Gérant.
loading ...