L' art: revue hebdomadaire illustrée — 5.1879 (Teil 4)

Page: 36
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1879_4/0045
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Bas-relief en pierre. —

(Collection du comte Passalacqua, a Milan.)
Dessin de Niccola Sanesi.

LES DESSINS DE MAITRES ANCIENS

EXPOSÉS A L'ÉCOLE DES BEAUX-ARTS

(MAI-JUIN 1879)

LES .ECOLES ÉTRANGÈRES'

(suite)

haque fois que nous abordons l'école vénitienne, il nous semble
que nous arrivons en présence d'oeuvres qui ne sont plus
italiennes. Les artistes de Venise fermèrent les yeux aux
premiers rayons de la Renaissance dont le mouvement était
ressenti par tout le reste du nord de la Péninsule; le voisinage
des peintures de Giotto, à Padoue et à Ferrare, avait été sans
effet sur des imaginations éprises des arts brillants de l'Orient,
et, malgré les éclats de l'or byzantin qui continua longtemps à
remplir ses fonds, la fresque ne parvint pas tout d'abord à
triompher des chaleurs de la mosaïque. Les Vénitiens séduits
par la couleur et l'effet ne consentirent à peindre que le jour
Lettre tirée d un Traiu de caïugraphe q^ jes ^roc^^s ç[Q \a peinture à l'huile purent leur permettre

par le Irate \ espasiano Amphiarco, de Ferrare (xviB siècle). 11 1

de préparer, le pinceau à la main, le plaisir des yeux qui, pour
eux, était la condition essentielle d'une œuvre d'art. Ce fut seulement au xve siècle que le Sénat
fit venir un artiste de l'école ombrienne pour décorer le palais ducal ; Gentile da Fabriano
enseigna l'art de peindre à Jacopo Bellin le vieux qui fut le maître de ses deux fils Jean et
Gentile Bellin et le beau-père de Mantegna. L'exposition de l'École nationale des beaux-arts
nous a cependant fait voir des dessins de l'école vénitienne d'une date plus reculée ; nous voulons
parler de ceux de Vittore Pisano qui semble avoir peint dès la fin du xive siècle. La foule

1. Voir l'Art, 5* année, tome III, pages 247_et 297.
loading ...