L' art: revue hebdomadaire illustrée — 5.1879 (Teil 4)

Page: 85
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1879_4/0103
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
n France il reste encore bien des fresques dégradées à sauver
et des tableaux inconnus à retrouver.

Au moyen âge, nombre d'abbés puissants et de grands
seigneurs possédaient, sur les murs de leurs châteaux, au fond
de leurs monastères, quelques œuvres de peinture dues à leur
munificence et à la fécondité d'artiste? illustres ou ignorés.
Eux morts, l'unité politique française constituée, les révolutions
et le temps ont démantelé les manoirs et dépeuplé les
abbayes. Cependant maint pan de muraille, à l'écart des
courants industriels ou commerciaux, a conservé de ces siècles
prodigues de belles et grandes choses quelques lambeaux de
fresques, le vrai trésor peut-être de notre richesse artistique

par le FfUM Vespasiauo Ampliiareo, de Ferrare (xvi" siècle).

nationale.

Le département de la Haute-Loire est un des coins de la France où survivent certaines de
ces œuvres égarées, dont la dévastation et la dégradation ont lentement et à peu près raison.
11 était temps de faire acte de sauvetage. Un artiste-amateur du Puy-en-Velay, M. Léon Giron,
s'est senti assez de tempérament et d'énergie pour entreprendre de relever en ressuscitant à la
fois, sur de vieilles murailles historiques, des pages picturales souvent magnifiques ou colossales
— curieuses toujours.

Dans la masse inextricable des constructions de l'illustre basilique Notre-Dame du Puy se
rencontre une longue et haute salle, dénommée aujourd'hui Chapelle des reliques, jadis la Librairie
du chapitre de Notre-Dame. La Librairie capitulaire jouissait d'une certaine réputation au moyen
âge et se trouvait riche en manuscrits précieux — comme s'en souvint plus tard Colbert.

Il était d'usage alors, aux xivc et xvc siècles, de couvrir de fresques les parois des librairies
loading ...