L' art: revue hebdomadaire illustrée — 5.1879 (Teil 4)

Page: 215
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1879_4/0243
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE FRANÇAISE ET ÉTRANGÈRE

France. — Académie des beaux-arts. — Dans sa séance du
22 novembre, l'Académie des beaux-arts a procédé à l'élection
d'un nouveau membre en remplacement de feu le baron Taylor.
1 .es candidats étaient MM. de Chenncvières, ancien directeur des
beaux-arts, Chouquet, conservateur du musée du Conservatoire
de musique, et Du Sommerard, conservateur du musée de Cluny.
Au quatrième tour de scrutin, M. le marquis de Chennevières a
été élu par 22 voix.

Il reste encore un membre à nommer à l'Académie, en
remplacement du peintre décédé Alex. Hesse. Les candidats sont
MM. Bonnat et Delaunay.

École des beaux-arts. — Le 16 novembre, a eu lieu sans
aucune solennité la distribution annuelle des récompenses aux
élèves. M. Turquet, qui présidait, a rappelé, dans une rapide
allocution, les principales améliorations apportées dans le fonc-
tionnement des divers services de l'École dans le courant de
l'année 1879; il a insisté notamment sur l'augmentation con-
stante des collections duc à la générosité des particuliers, non
moins qu'à l'initiative de l'État, ainsi que sur les avantages dont
jouiront les travailleurs, grâce à l'innovation de l'éclairage de la
bibliothèque ouverte le soir au public.

— Par arrêté du 2) novembre, le ministre de l'instruction
publique et des beaux-arts a nommé une sous-commission
se rattachant à la commission des monuments historiques et
chargée de dresser l'inventaire des monuments mégalithiques
et îles blocs erratiques de la France et de l'Algérie.

— L'ouverture de l'Ecole spéciale d'architecture, dirigée
par M. Trélat, a eu lieu le 10 novembre, sous la présidence de
M. Bardoux, et a été suivie de la distribution des prix aux
élèves. Le directeur a lu un discours dans lequel il a fait une
chaude et vivante analyse de l'œuvre de Viollet-le-Duc.

A travers les ateliers. — Il y a deux ans, le duc d'Aumale
a commandé à M. Paul Dubois une statue équestre du conné-
table Anne de Montmorency, destinée à être placée au château
de Chantilly. Depuis ce temps l'éminent sculpteur, tout entier
à son sujet, n'a pas exécuté moins de seize projets. Une des cires
représente le cheval du connétable lancé au galop. Une autre
le montre au repos ; ici le connétable menace de l'épéc des
ennemis invisibles, là il se présente dans une attitude calme, au
milieu de ses ofticiers. C'est cette dernière esquisse qui a été
adoptée pour l'exécution.

Le duc d'Aumale a en outre chargé M. Kug. Guillaume
d'une statue en marbre de Bossuet, et M. Thomas de celle de
La Bruyère. Enfin, M. Auguste Cain doit faire deux groupes
de chiens qui seront placés à l'entrée du château de Chantilly,
comme on en voyait du temps du prince de Condé.

Gray. — Des fouilles conduites avec le plus grand soin par
M. Perron, conservateur du musée de Cray, ont amené la
découverte d'une antique sépulture dans un tumulus situé sur
les bords de la Saône. Parmi les objets remarquables qui s'y
trouvaient il faut noter les restes d'un collier, des fibules d'or,
un collier d'or massif extrêmement intéressant, un bassin, une
coupe d'or, etc. M. Castan, l'éminent archéologue de Besançon,
qui a présidé aux fouilles d'Alaise et auquel la Franche-Comté
est redevable de tant de travaux intéressants, a prêté à M. Perron
le concours de son expérience pour la détermination de cette
sépulture.

Lille. — En exécutant des travaux de terrassement rue des
Augustins, à Lille, des restes de colonnes, des chapiteaux prove-
nant de l'ancienne chapelle du collège des Augustins ont été
découverts.

Marseille. —- On se rappelle qu'une souscription avait été

ouverte pour élever une statue à M. Thiers et qu'elle avait
produit environ la somme de 25,000 francs. Le comité qui s'esi
constitué pour l'érection de cette statue a chargé son président.
M. Fraissinct, ancien député, d'activer les devis et les études du
monument.

Montlhéry. — La célèbre tour de Montlhéry, qui fait partie
des monuments historiques de la France et qui compte aujour-
d'hui huit siècles d'existence, est l'objet de restaurations impor-
tantes : il s'agit de remettre la tour dans son état primitif. Dans
ce but, la commission des monuments historiques a alloué une
somme de neuf mille francs à laquelle viennent s'adjoindre trois
autres mille francs votés par la commune de Montlhéry. Les
travaux sont commencés depuis deux mois.

Nice. — La société des beaux-arts de Nice organise sa
quatrième exposition, qui ouvrira le 15 janvier prochain. Outre
les galeries de peinture, sculpture, gravure, dessin et lithogra-
phie, on inaugurera une salle spéciale affectée aux faïences d'art,
aux émaux, aux terres cuites et aux verreries.

Rouen. — On a inauguré au mois d'octobre dernier la fon-
taine monumentale Sainte-Marie, qui s'élève à l'extrémité de
la rue de la République et est due au ciseau du sculpteur Fal-
guière. M. de Pcrthes en a composé l'architecture. Une femme,
aux formes majestueuses, personnifiant la ville de Rouen,
domine tout l'édifice. Assise sur la proue d'un navire, elle est
accompagnée des génies du commerce et de l'industrie. Auprès
d'elle est le génie des sciences et des lettres. Enfin deux groupes
d'animaux symbolisent la richesse agricole de la contrée.

Versailles. — La direction des bâtiments civils a mis à
profit le départ des sénateurs et des députés de Versailles, pour
faire commencer d'urgence divers travaux de restauration
réclamés depuis longtemps au palais de Versailles. D'un rapport
fait par les soins de l'architecte*du palais et de ses dépendances,
il résultait que les restaurations suivantes devaient avoir lieu,
sans délai, faute de quoi plusieurs constructions se trouvaient
sérieusement menacées dans leur solidité. C'étaient la restau-
ration et la consolidation de la chapelle, la restauration des
pièces d'eau, etc. Un seul de ces travaux, commencé depuis trois
ans, touche aujourd'hui à sa fin : c'est celui qui comprend la
consolidation de la chapelle. Un premier crédit de 500,000 fr.
a été voté pour l'exécution de ce travail. Mais il reste beaucoup
à taire. C'est maintenant au tour de la cour d'honneur dont
plusieurs parties viennent d'être livrées aux ouvriers. En même
temps on procède à la réfection des groupes et des statues qui
entourent cette place d'un aspect si grandiose. Ces travaux
seront terminés à la lin de l'année.

Allemagne. — A la suite de l'exposition académique qui a
eu lieu cette année à Berlin, le Sénat académique a décerné
comme suit les médailles d'or pour l'art, au nom de l'empereur
d'Allemagne. Grandes médailles : Christian Krœner, à Dussel-
dorf, paysagiste et peintre d'animaux ; J. Bokelmann, peintre de
genre, à Dusseldorf. Petites médailles : Otto Kirberg, à Dussel-
dorf ; professeur Pohle. a Dresde ; Hermann Eschke, à Berlin ;
Henry Siemiradsky, peintre d'histoire, à Rome; Otto von
Kameke, paysagiste, à Berlin ; professeur Paul Thumann. à
Berlin ; «t professeur Karl Kundmann, portraitiste, à Vienne.

Angleterre- — Une réunion du Conseil de l'Inde (India
Council) a eu lieu le mardi 1 1 novembre. Le conseil s'est oc-
cupé du musée indien. 11 en a décidé le maintien, et la réouver-
ture dans six ou sept mois, dans les locaux du Kew Muséum,
avec de notables additions. Les administrateurs du musée de
Kew ont reçu un subside de 2,000 1. st. (50,000 francs) pour
l'agrandissement des locaux. Cependant le Musée indien ne sera
loading ...