Marolles, Michel de
Tableaux Du Temple Des Muses: Tirez Du Cabinet De Feu Mr. Favereau ... & gravez en Tailles-douces par les meilleurs Maistres de son temps ... — Amsterdam, 1676 [Cicognara, 4722]

Page: 123
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/marolles1676/0157
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
I23


L'AURORE ET TITHON. XVI.
OYEZ comme FAurore ne méprise point la
vieilleiïe de Tithon : elle ne l'abandonne point
seul sans regret, dans Ton Palais Oriental, ou sur
ce îi<5t de fleurs dresse par ces petits Amours qui
considcrent ses carènes avec plaisir nompareil, la
Deesse, en le quitrant, le réchauffe entre fes bras
avant que ses soins l'obligent à laver fes chevaux
qui ne sont pas encore attelez. Quelquesois, le tenant cm brade, com-
me elle se reposoit chez les Indiens , elle s'eft plainte que les jours re-
venoient trop promptement : & montant sur son char, elle a dit bien
sou vent que les Dieux eftoient injuftes de la saire lever trop toft, Se
rendoit à regret son ossice à l'Univers: car la joye d'eftre auprez de
Tithon en vie quelque vieux qu'il fuft , îuy eftoit plus grande que le
dueïl ne luy sut fensible quand elle perdit son sils Memnon. Elle n'a-
voit point de honte de dormir auprès de luy, Se donnoit sort fouvent
des baisers à sa telle chenue, parce que Peftime qu'elle avoit toujours
faite de la beauté de sa jeuneiïè , luy persuadoit que dans le grand âge
qu'il avoit , il luy en eftoit encore demeuré quelques traits. Si Jupiter
îuy euft confervé cette fleur precieufe, en luy donnant l'immortalité
à la prière de l'Aurore, il n'auroit non plus vieilly que Ganimede son
parent, qui fervoit d'Echançon au Roy des Dieux : & l'extrême ca-
ducité qui îuy avoit dérobé les plaifirs de la vie, ne Iuy euft pas sait
délirer, comme elle sit, dedepofer le don qu'il avoit receu de ne
mourir jamais. Il pria mefme fa chère Efpoufe d'obtenir pour luy cet-
te faveur du Ciel (déplorable condition des hommes de ne vouloir
pas mourir, quand l'heure en eft venue, Se de le délirer quand il ne
le faut pas j mais cela ne fut pas poffibîe : car ce que la Deftinée a une
fois ordonné, il n'eft pas permis de le changer: toutesfois afin de
confoîer Tithon , la Décile obtint en fa faveur qu'il prendoit la sor-
me d'une Cigale, que l'on dit ne vieiîîer jamais, Se qui rajeunit tou-
jours en quittant fa vieille peau. Ceft en cét eftat qu'il commence
de venir dans cette peinture, où il reçoit les derniers embrafTemeots
de fa divine Efpoufe, dont le char que les heures attelent à l'extré-
mité de i'Horifon , fe prépare d'aller au devant de celuy du Soleil. îl
fait
loading ...