Marolles, Michel de
Tableaux Du Temple Des Muses: Tirez Du Cabinet De Feu Mr. Favereau ... & gravez en Tailles-douces par les meilleurs Maistres de son temps ... — Amsterdam, 1676 [Cicognara, 4722]

Page: 227
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/marolles1676/0274
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
227


LES SYMPLEGADES. XXIX.

ES Symplegades qui se henrtoient autressois,
& qui de leur choc estonnerent les Argonautes,
sont à present si sermes qu'elles vainquent la vio-
lence des vents, & ne se laiiïent point ébranler :
elles se joignirent sans rien attraper entre leurs
rochers, excepté la pouppe d'Argo, & l'eau de
la Mer seulement, ce qui leur causii un si grand
dueiî, qu'elles retournèrent en leur place pour y estre siables à ja-
mais«.t Ce sut quand les pins qui crûrent autrefois fur le mont Pelion,
voguèrent sur les eaux de Neptune, jusques à celles de Phafis, qui se
dégorgent dans la Mer, & jusques aux srontières du Royaume
d'Aëta , quand les jeunes Princes de Grèce pour fignaler leur courage
& leur valeur en la conquefte de la Toifbn-d'or entreprirent de courir
dans un léger vaifleau fur les plaines humides, BaUjant leur az,ur de
branches de fitsin, pour ufer du langage des Poètes. LaDeeflequi
dans les grandes villes, tient les fortereiTes en sa protection , sit par
l'essort d'une douce haleine que leur char fans roues voloit auffi visre
que s'il eusteu des ailes, refTerrant les fentes, 8c joignant les crevafses
du navire courbe avec de la poix. Au refte ce navire fut le premier
qui dans sàcourfe éprouva la violence de la rude Amphitrite, &qui
sut expofé fur les eaux pour connoiftre les rivages d'un païs eftranger,
alliant l'audace des hommes avec l'inconftance de la Mer &rdes vents,
& adjouftant par cette invention nouvelle à Tinconfiance des hom-
mes un nouveau genre de mort. Auffi-toft qu'il eut fiilonné la cam-
pagne venteufe,& que l'Onde tortillée eut blanchy par l'écume,efiant
battue par les rames, des vifages farouches s'élevèrent du gousfre pro-
fond , & les Nereïdes regardèrent avec admiration comme un pro-
dige le vaiffeau flottant : & des le premier & le fécond jour, des yeux
mortels virent les Nymphes marines, fe montrant nues à my-corps
hors de l'eau. Puis au fbrtir du Bofphore deThrace, pour entrer
dans le pont Euxin , on découvrit de loin les roches Cyanées ou les
Symplegades, deux ïsles dangereufes qui s'entrechoquoient avec tant
d'impetuofité, que toute la cofle en retentifloit hautement. Et quand
F f le
loading ...