Marolles, Michel de
Tableaux Du Temple Des Muses: Tirez Du Cabinet De Feu Mr. Favereau ... & gravez en Tailles-douces par les meilleurs Maistres de son temps ... — Amsterdam, 1676 [Cicognara, 4722]

Page: 363
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/marolles1676/0427
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
3*3


J A S O N. X L V I.
Ije ne me trompe, le Peintre n'a pas suivy exaéte~
ment le sujet de son Tableau, sélon la pensée
d'Ovide, qui .dit que les Argonautes sous la con-
duite de Jason, ayans vaincu lesincommoditez
de les dangers delà Mer, entrèrent dans le canal
du Phalis ; qu'ils furent saluer Aëta Roy de
Colchos ; qu'après luy avoir franchement dé-
couvert le desTein de leur voyage, on leur en fitconnoistrele péril;
que Medce conceut en son cœur une secrette flâme pour Jason, qu'el-
le ne pût estouffer, quelque resistance qu'elle y pust apporter ; qu'el-
le luy enseigna les moyens de vaincre tous les obstades quis'oppo-
soient à sondeiïein, sans y oublier le secoursdes herbes propres à la
magie, Se de certaines paroles charmeresTes ; & que le jour que Pen-
treprise se deubt exécuter, le peuple s'alTembla dans un champ con-
sacré à Mars, & s'arrangea tout au tour, où estoitaussï le Roy en
vestement de pourpre, assis sur un trône élevé, tenant son seeptre
d'y voire à la main, avec les PrincelTes & les Grands de sa Cour au-
près de luy. Tout cela neparoist point icy de la sorte : &leschoses
s'y disposent tellement d'une autre saçon, que les Héros, sans sortir
du vaiiïeau, en regardent partir Jason, le bouclier, sur un bras, &
Pespée à la main droite, pour aller combattre les fiers Taureaux aux
pieds d'airain, qui jettent seux & fiâmes par la bouche, & parles
nazeaux. Vulcain les avoit libéralement donnez au Roy, pour luy
conserver la riche Toison, à laquelle estoient attachées la tranqui-
îité & la gloire de sa famille; comme Mars luy avoit donné pour îe
mesme sujet, le Dragon furieux qui se tortille autour de l'arbre fatal
où le tresor est suspendu. Ces deux Tritons qui s'élèvent à my • corps
hors de Peau, se servent de leur cornet pour sonner la charge: 6c
quand le brave Jason , qui ne s'estonne point dans un combat si ha-
zardeux, & qui va droit où la gloire l'appelle, aura surmonté les fu-
rieux animaux qui sumants sans cesTe, esfroyent les Argonautes de
leurs terribles mughTements, il les accouplera" sous le joug, lescon-
Z z train-
loading ...